Recherche pour :
Devenir un expert en Illustrator avec la bonne formation

Et si vous vous professionnalisiez dans l’utilisation de Adobe Illustrator ? C’est désormais une branche qui est pleine de promesses. Avec le boum de la digitalisation, les grandes marques sont toujours à la recherche d’experts dans la création de contenu graphique et d’illustration en tout genre. Avec une bonne formation, vous pourrez assurer votre reconversion professionnelle.

Lire la suite

Tout savoir sur la formation en alternance

L’apprentissage est une formation par alternance qui peut se diviser en deux étapes distinctes. Il y a, en premier lieu, la formation auprès d’un employeur. La seconde étape concerne les enseignements théoriques que vous recevrez auprès d’un établissement de formation. Ici, vous en saurez plus sur les points essentiels concernant la formation par apprentissage.
Lire la suite

Une passion qui devient un métier : la rédaction

Si l’écriture vous passionne, travailler en tant que rédacteur est le poste qu’il vous faut. Ce métier fait partie des secteurs de travail les plus stables depuis des années. Non seulement vous pourrez développer votre amour pour la littérature, mais vous renforcez également vos connaissances dans divers domaines. Par contre, si le choix de devenir rédacteur ne se base pas sur la passion, plusieurs formations existent pour vous aider à plonger dans cet univers. Lire la suite

Cherchez-vous une formation diplômante ?

Avoir des diplômes permet d’accéder plus facilement au marché de l’emploi, c’est évident. Mais peut-être que vous avez réussi à décrocher un job même sans diplôme. Cependant, si vous voulez évoluer, si vous visez un poste à responsabilité, si vous souhaitez percevoir un meilleur salaire ou si vous voulez changer de domaine d’activité, un diplôme vous sera d’une très grande aide. Quelles sont les formations diplômantes auxquelles vous pouvez accéder ? Lire la suite

Formations pour les travailleurs sociaux

Le métier de travailleur social vous amène à donner des conseils, de l’aide et du soutien aux personnes vivant dans des conditions sociales difficiles et vulnérables. Votre rôle est de les encadrer et les orienter vers des choix de vie plus positifs, ce qui n’est pas du tout facile. Le nombre des travailleurs sociaux a considérablement augmenté ces dernières années, en raison de l’accroissement des problèmes sociaux tels que la pauvreté, la violence, les troubles domestiques, etc. Ce nombre ira en croissant selon Pôle Emploi et sur décision gouvernementale.
Lire la suite

Comment faire pour suivre des études d’arts ?

 

Certains croient à tort que tout le monde peut intégrer les écoles d’art. Certes, elles sont ouvertes à tous dans le sens où tous ceux qui le souhaitent peuvent candidater. Mais les sélections sont particulièrement sévères.

Les études d’arts : pour qui ?

Il y a des écoles comme les Beaux-Arts de Paris et les Arts déco qui n’exigent pas que les élèves soient titulaires du bac, néanmoins, le tri des étudiants est des plus sélectifs. D’autres commettent l’erreur de penser qu’il suffit d’avoir le sens créatif ou d’être passionné par l’art pour être admis ou pour réussir s’ils sont acceptés. Étant donné que les domaines des arts plastiques, les arts appliqués et le spectacle vivant se professionnalisent de plus en plus, l’obtention d’un diplôme est obligatoire pour espérer faire carrière.

Les débouchés des études d’arts

Les études d’arts sont intéressantes dans la mesure où après l’obtention d’un diplôme, le travail est quasi garanti et hautement rémunérateur. Naturellement, on parle ici des formations les plus prestigieuses. Mais pour pouvoir y accéder, il faut se lever tôt, extrêmement tôt. Et les étudiants qui ont la chance d’intégrer ces écoles, leur diplôme sera une sorte de sésame qui leur ouvrira bien des portes. En effet, au-delà de la passion, les études dans une école d’arts donnent à un étudiant un profil des plus intéressants et leur mention sur leur curriculum vitae est un atout de poids.

Un aperçu sur les arts appliqués

Qu’apprend-on au juste dans les études en arts appliqués ? L’objectif de la création artistique est double : fonctionnel et utilitaire. Cela veut dire que la création est appliquée à une image, un produit ou un espace précis. Les cours préparent aux métiers de graphiste, de designer et d’architecte intérieure. Quelle que soit la filière de bac d’un élève, il peut accéder à une école d’arts bien que le bac STI arts appliqués soit un plus. En effet, les titulaires de ce bac n’a pas à suivre la mise à niveau en arts appliqués (Manaa) obligatoire pour les bacheliers d’autres filières. Pour l’entrée en Manaa, la sélection se fait sur dossier scolaire et sur lettre de motivation. Les étudiants « élus » paient eux-mêmes leur matériel et les frais lors des sorties pédagogiques, ce qui revient à environ 500 euros au départ et en plus, dans les 50 à 100 euros par mois.

Les études d’arts sont intéressantes

Un BTS arts ou un DMA (Diplôme des métiers d’arts) s’obtiennent après des cours principalement centrés sur la pratique. Autrement dit, les sortants des écoles supérieures d’arts sont parfaitement aptes à exercer un métier. En fait, en plus des cours, ils participent à de nombreux ateliers. En somme, les 11 BTS artistiques qui comprennent le design d’espace, le design de produits, la communication visuelle etc., ainsi que les 13 DMA comprenant le régie de spectacle, le décor architectural etc. embrassent absolument tous les domaines des arts appliqués. De plus, tout cela se fait en seulement 2 ans d’études après le bac.

Quelles filières suivre après son bac ES ?

Un bachelier ES peut se permettre de choisir parmi plusieurs filières. La majorité de ces étudiants pourtant choisissent de poursuivre leurs études à l’université. Ainsi, ils continuent leur chemin pour trois à cinq ans encore selon la spécialisation. Ce qui est sûr dans tous les cas, c’est qu’aux termes de ces études, plusieurs portes vers le monde du travail s’ouvriront bien grand devant eux.

Les filières Économie et gestion

Si vous vous sentez avoir de l’attirance pour les statistiques et les chiffres, cela signifie que vous avez toutes les chances de réussir d’obtenir votre licence et master en gestion d’entreprises, en ressources humaines, en commerce, en marketing et bien d’autres encore.

Les filières droites, science politique

Ces filières sont très spécialement affectionnées par les étudiants ES, aux termes de cinq à huit années d’étude, vous pourriez décrocher une bonne place en ressources humaines, à divers métiers en rapport avec la justice, au notariat, au conseil en entreprises et autres.
Les études de droit et de science politique demande une capacité rationnelle très accrue, une faciliter à analyser et synthétiser en plus d’avoir une aisance naturelle dans le relationnel.
L’avantage de la filière science politique est d’être assemblée avec le droit en licence et l’histoire. C’est en master se spécialiser en relations internationales, en communication et en humanitaire sont proposées.

Les filières lettres et langues

Les diplômés ES on aussi la possibilité de s’orienter vers une licence en lettres afin de devenir enseignant ou journaliste après avoir décroché un master. Les principales qualités à avoir sont l’esprit d’analyse, une aisance naturelle pour s’exprimer et savoir argumenter.
Les opportunités qui s’offrent aux bacheliers ES sont, pour ainsi dire, illimité et ont l’embarras du choix en ce qui concerne la carrière que chacun souhaite construire.

Comment manager un apprenti ?

Recevoir un apprenti dans votre entreprise apporte plusieurs avantages, notamment fiscaux. Cela dit, prendre sous ses ailes un stagiaire n’est jamais une mince affaire. Voici quelques conseils qui pourront vous aider à mener à bien cette mission.

Fixer des objectifs SMART pour l’apprenti

Pour que l’apprentissage se passe correctement, il va falloir fixer des objectifs précis et détaillés. L’acronyme SMART signifie qu’il faut établir des buts spécifiques, mesurables, accessibles, réalistes et temporels. Avec les jeunes, il est toujours préférable de mettre au clair les règles du jeu, avant même de commencer l’apprentissage. L’établissement d’une bonne base pour la communication tuteur-apprenti sera aussi indispensable. La décontraction sera de mise, mais l’ambiance doit rester professionnelle.

Se conduire en bon tuteur

Encadrer un jeune peut parfois demander de la préparation. Avant l’arrivée de l’apprenti, il faut déterminer son parcours. Les collaborateurs doivent aussi être informés à l’avance et tenus au courant du rôle du stagiaire dans l’entreprise. En effet, il ne faut pas que la jeune apprentie accapare l’attention de toute l’entreprise. Le tuteur doit aussi se rendre disponible. Il doit s’organiser de manière à rendre son emploi du temps compatible avec les longues séances de formation. Gardez votre calme, les jeunes du troisième millénaire mettent parfois du temps à tout assimiler.

Faire preuve de beaucoup de compréhension

De la compréhension, il en faut beaucoup pour arriver à gérer les jeunes. Ces derniers font régulièrement des bêtises en tout genre. C’est encore plus marqué avec la génération Z, c’est-à-dire ceux qui ont grandi avec Internet et Facebook. L’entrepreneur qui prend quelques apprentis sous sa protection agit en connaissance de cause. Cependant, les pires situations sont assez rares. Les absences non indiquées à l’avance ou les petites bourdes sont les plus courantes. Quoi qu’il en soit, il faut accorder votre confiance à votre apprenti. Il fera en sorte de mériter votre estime.