Il est 11h01, mon chef m’appelle pour me prévenir que je suis viré… La cause: un arrêt de deux semaines

Il est 11h01, mon chef m’appelle pour me prévenir que je suis viré… La cause: un arrêt de deux semaines pour des problèmes de poignet, qui sont d’ailleurs certainement causé par mon travail (industrie ferroviaire).
Jusqu’à maintenant une histoire banale!! Sauf que cela fait 8 ans que je travaille pour cette entreprise, qui m’emploie, en toute « légalité », depuis autant de temps en intérim, et avec des contrats à la semaine (ce qui veut dire qu’avec les diverses souplesses, je peux me faire virer n’importe quand).
Je tiens à préciser, que je ne suis pas un habitué des arrêts maladies abusifs.
Je voulais également parler de mes conditions de vie en période travaillée. J’étais intérimaire donc:
– Je n’ai jamais eu droit à des prêts bancaires.
– Je n’ai pas accès à beaucoup de logements, non pas à cause de mon salaire, mais à cause du statut de mes contrats.
– Je n’ai pas le droit aux aides, gagnant trop.
Huit ans après je me retrouve donc sans rien, pour une raison qui est pour moi, plus qu’abusée… Oui messieurs, vous avez totalement raison, nous valons mieux que ca…

One thought on “Il est 11h01, mon chef m’appelle pour me prévenir que je suis viré… La cause: un arrêt de deux semaines

  1. Merci pour ce très court témoignage, mais qui va tout-à-fait à l’essentiel.

    « Il est 11h01, mon chef m’appelle pour me prévenir que je suis viré… La cause: un arrêt de deux semaines pour des problèmes de poignet, »

    Après l’absence pour foulure ou entorse, bientôt le congé pour raison d’amputation sera lui aussi à considérer comme un abus de repos au sens de la loi… Bref, autant ne plus du tout prêter sa force de travail manuelle à ces gens là, et ce sera s’éviter bien des complications. Le chef, quant à lui, n’aura qu’à monter ses rails et réviser ses boggies tout seul !

Laisser un commentaire