Ils m’embauchaient en tant qu’assistante de communication…

Mon témoignage : en 2010, j’ai été embauché pour un CDD d’un mois en renfort dans un festival de musique classique ( dans lequel j’avais fait mon stage de fin d’étude pendant 6 mois la saison précédente) Ils m’embauchaient en tant qu’assistante de communication, même si on savait tous que j’allais faire le boulot de chargée de communication. Sauf que sur mon contrat (qu’ils m’ont donné à signer seulement le premier jour de travail) , ils avaient prévu un salaire d’ouvreur (inférieur de 200€). Je suis allée voir le chef lui expliquant qu’il ne pouvait pas mettre sur un contrat d’assistante de communication, un salaire d’ouvreur et mettre en plus que c’était selon la grille salariale de la convention des entreprises culturelles alors que c’est archi faux. J’ai réclamé le vrai salaire d’assistante. Il s’est énervée tout en prétextant que des centaines de filles rêveraient de ce poste. Je lui alors répondu qu’il n’aurait donc aucun mal à me remplacer, et j’ai claqué la porte. Ce monsieur a ensuite trouvé intéressant de prévenir ma future employeuse de mon côté « procédurier » gênant. Pas de bol pour lui, cette femme est la personne la plus honnête que j’ai rencontré sur le marché du travail et m’a même félicité de mon attitude.
Avec le recul, je sas que je n’aurais rien fait si je n’avais pas eu l’autre emploi d’assuré le mois d’après…

Laisser un commentaire