A 24 ans j’étais sdf

A 24 ans j’étais sdf ; dans chômage , ni RSA. L’hiver de cette année je dormais dans mon Vieux van (la seul chose qu’il me restait et mon chien,  toujours fidèle au post!) et il a fait moins 11°c pendant 2 semaines presque. Je me rappellerai toujours de cette période de la vie. Mon chien se blottissait contre moi pour avoir chaud , j’étais recouvert de plusieurs vêtements et sacs de couchage . La rencontre du chaud et du froid faisait de la condensation qui gelait et faisait geler la couette et faisait des petites stalactites au plafond de mon Vieux fourgon. M matin ca me doutais dessus et je finissais mouillé. J’allais faire les poubelles le soir à la fermeture des grandes surfaces… jusqu ‘à ce que j’arrive â trouver une assos qui m’aide … j’ai pu m’inscrire au resto du cœur et obtenir un rsa à 25 ans. il m’aura fallu 3 ans pour retrouver une vie « normale ». Avant que tout ça m’arrive j’ai été chef d’entreprise ; en tant que paysagiste pendant 5 ans, j’étais parti de rien mais j’avais réussi seul! A la fin, pour réussir à payer mes charges et n’ayant lad obtenu de prêts pour avoir du matériel plus performant …Je travaillais 12 à 14h /jour et 6 jours /7..la banque voulait des cautionnaire … Mais je m’en sortais suffisamment pour créer de l’emploi. Tout allait bien jusqu au jour ou notre ancien président à décidé de créer l’auto entrepreneuriat…. j’ai tout perdu en 8 mois. Les stagiaires , salariés et apprentis ce sont retrouvé dans rien et moi à la rue. Personne ne voulait d’un mec qui a fait couler son entreprise alors que la vérités c’est que c’est notre gouvernement qui a tout foutu au talus!! J ai toujours été bosseur et courrageux! Pour quoi? Pour finir moins que rien … j’étais plein d’envie et d’ambitions ; je voulais créer de l emplois et aider des jeunes, transmettre une passion.. Personne ne m’a aidé. Lorsque j’étais dans rien, je n’avais même plus de sécurités sociale… et j’étais fasse à des administrations complètement fermées et qui ne faisaient rien pour m’aider. C était l’enfer! Je m en suis sorti uniquement parce que j ai réussi à transformer toute la haine et mon dégoût en force! Aujourd’hui  je travaille et pour trouver du travail j’ai du mentir, et accepter d’être l’esclave de riches patrons qui me font aujourd hui bosser 12h/jours … si je veux des vacances je dois me battre à chaque fois !! C’est ça que nous réserve le monde de travail â nous les jeunes? Les plus jeunes ? L’esclavage ? La réussite uniquement pour ceux qui sortent de grandes familles avec du fric? Grâce à cet emplois , même si je n’ai plus de vie … j’ai réussi à mettre tout mon argent de côté pour m’ acheter un terrain agricole. J’ai decidé de produire ma propre nourriture, de re créer une entreprise .. et de vivre le plus simplement possible en cherchant à faire le maximum d économie … plutôt que de chercher la profit permanent! Récupérer l eau … panneaux solaires etc… parce que je ne crois plus en notre système , en notre société … et que je ne veux plus jamais être un esclave et/ou manquer de rien!! Je ne serais plus le pigeon de rois. La nouvelle entreprise que j ai créé ne me coûtera rien en cotisation patronale … pas de salariés… un CA ridicule …Mais je vivrais plus dignement de cette façon. Je voudrais rester anonyme. J’ai vraiment résumé mon histoire … aujourd’hui quand j entend cette histoire de loi sur le travail ; je me dit que nous somme qu’un produit de consommation/production pour notre gouvernement . Une sorte d’élevage de bêtes à viande, numéroté , et on n’hésite pas à nous exploiter le plus possible pour ensuite nous mettre à l abattoir le plus vite possible avant qu on ne leur coûte de l argent.

One thought on “A 24 ans j’étais sdf

  1. « La réussite uniquement pour ceux qui sortent de grandes familles avec du fric ? » Mais c’est exactement ça ! Ils paient 10 000, 20 000€ par an l’école de commerce de leurs rejetons, achetant ainsi leur diplôme, et ce sont eux qui, avec le jeu des réseaux, auront les meilleurs postes sur le marché du travail. Merci pour ce témoignage poignant, tu n’as pas mérité tout ça et j’imagine que tu faisais partie de ceux qui n’ont pas le soutien de leur famille pour apporter de l’aide dans ces moments-là, ne serait-ce qu’un toit et un peu de nourriture. J’ai souvent remarqué que ce sont les plus courageux et les plus bosseurs qui morflent le plus actuellement. Les feignasses cyniques, les manipulateurs et autres pervers narcissiques ont toujours un poste bien au chaud d’où ils peuvent exercer leur malveillance sans en foutre une. Bon courage pour tes projets, tu as bien raison de faire des économies pour la suite. Peut-être que tu pourras monter un projet genre maraîchage bio avec vente directe à la ferme. Il existe un réseau d’associations qui accompagnent ce genre de projet : le FADEAR. Bonne chance pour la suite !

Laisser un commentaire