Le milieu du spectacle vivant

Exemple de vécu/ milieu du spectacle vivant, anciennement salarié au Régime G et maintenant au chômage:

– Une succession de CDD pendant 6 ans avec 3 mois de césure pour que ce soit légal.
– Un salaire de 1457 euros net au bout de six ans quand mon ami touche 1600 net pour son premier travail…
– une augmentation réclamée accordée à hauteur de 50euros (non ce n’est pas une blague)
– avoir obtenu la possibilité d’une formation et lors de ma négociation d’augmentation, on m’a fait culpabilisé sur le fait qu’on m’avait pris en charge une formation et que je devais être contente…
– on m’a reproché le fait d’avoir « compté mes heures » et pris tous mes congés quand d »autres collègues ne le faisaient pas
– il m’a été clairement dit « tu sais dans quel milieu tu travailles, si tu ne veux pas rester, il y en a beaucoup d’autres qui attendent »
– Se sentir éjectable, remplaçable en un claquement de doigt, sans aucune considération
– on m’a reproché d’avoir été vigilante à ce que mon stagiaire ne fasse pas plus que ces heures
– je travaillais auprès du public et on m’a reproché d’être trop émotive, de ne pas mettre assez de distance. Excusez moi d’être vraie et humaine
– en période de festival, je bossais de 9h30 à 3h du matin sans que mes heures sup ne soient payées puisque c’est un métier « passion » et « qu’on connaît les conditions »
– je n’avais pas de fiche de poste, j’ai du la faire moi-même, ce qui a dérangé!
– on ne m’a pas permis d’évoluer en statut alors que j’en avais largement les compétences
– j’ai stoppé ces missions avec beaucoup d’aigreur et de rencoeur et j’ai la sensation qu’on m’a poussé à partir alors que j’adorais ce que je faisais et que j’ai la sensation d’avoir laissé tomber « mes habitants » qui s’impliquaient dans nos projets.
– on nus incite à parler de notre bien être au travail et lorsqu’on en parle, aucune empathie, aucune écoute, ton patron qui regarde son iphone…
– actuellement au chômage, on m’a proposé une mission intéressante pour un autre gros festival MAIS: mi temps sur 6 mois avec trois énormes missions. Pas de fiche précise de description de poste, une phrase à la « on verra tout ça quand tu seras en poste » et des « tu pourras prendre des services civiques et des stagiaires ». Oui mais il faut du temps pour former des stagiaires et les accompagner!!! Donc j’ai refusé et j’en suis fière.

 

Laisser un commentaire