Avec un bac+5, on ne dit pas intérimaire, mais consultant. Pourtant, le principe est le même :

La semaine dernière, cela faisait tout juste 1 an que je suis rentrée dans la « vraie » vie active. Après un bac+5 (dont 3 ans d’apprentissage), j’ai eu la chance de trouver un travail immédiatement dans une boite de consultant. Il faut savoir qu’avec un bac+5, on ne dit pas intérimaire, mais consultant. Pourtant, le principe est le même: la boite vous trouve des missions de quelques jours à plusieurs mois et cela dans toute la France. C’est ainsi que je me suis retrouvée à bosser 2 semaines à Strasbourg puis, 3 mois à Orange. A la fin de ma mission à Orange, on me parle de Cherbourg, c’en est trop pour moi, je démissionne et trouve un autre travail en région parisienne. C’est la que le vrai cauchemar commence, à raison de 11h/jour, je découvre un métier que je ne connaissais pas du tout. Mes supérieurs me laissent toute seule gérer un travail (que j’apprends!) pour 2 personnes (malgré mes multiples demandes pour une aide!) et me rappellent constamment « qu’il faut faire attention, puisqu’on est attendu au tournant avec tes résultats ». Ils aiment aussi souligner mon « manque d’investissement dans le projet », et mon « manque d’autonomie ». Du haut des 24 ans et au bout d’1 an dans la vie active, j’ai découvert et vécu : le harcèlement moral, la violence au travail, l’épuisement professionnel, le stress et le fameux climat social délétère. Alors oui, on vaut mieux que ça.

One thought on “Avec un bac+5, on ne dit pas intérimaire, mais consultant. Pourtant, le principe est le même :

  1. Salut, par curiosité tu travailles dans quel seceteur ? T’as fait un diplôme d’ingénieur ?

    Sinon bon courage, ça a vraiment pas l’air facile ce que tu vis.

Laisser un commentaire