C’est là que commence la partie la plus magique de mes aventures … Je me suis inscrite dans une boite d’interim ..

Comme j’ai tendance à le dire , j’ai un parcours un peu compliqué .

Parlons des études : J’ai passé un bac STAV (Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant) pendant lequel j’ai réaliser un stage « d’observation » de 5 semaines , dans une grosse fromagerie industrielle , proche de chez moi et dans laquelle j’avais facilement trouvé ce stage , mes parents ,étant producteurs laitiers et vendant leur lait à cette entreprise, ayant agités leur réseau de contacts . Je me retrouverais donc , à 16 ans , dans un atelier de transformation agro-alimentaire . J’étais fascinée par la taille des machines te par les volumes produits et j’avais hâte d’apprendre . C’est là que ça coince . Le chef d’atelier est un parfait connard , hyper exigeant , avec les employés comme avec les stagiaires (on était 2 ) je me retrouve à faire des échantillons en suivant des procédures qu’on ne m’explique pas , on ne m’explique pas non plus pourquoi je fais ces échantillons … On m’engueule quand je rend mes résultats en retards …. Mais bon le stage se passe et je quitte cet endroit en jurant que je n’irais travailler dans le milieu industriel , dégoutée par le peu de temps que les fromager ont pu m’accorder , pour un dossier qui était primordial pour mon bac . Ils n’avaient pas le temps de parler car dans cette entreprise si on s’arrête , même pour répondre à une question , ça gueule . Dégoutée aussi par la vision que j’avais eu de l’agro-alimentaire .
J’ai obtenu mon bac et me suis orientée vers un BTS Biotechnologies . J’ai alors découvert le milieu de la recherche .. Avec son manque de moyen , son inéquité entre les laboratoires d’une même structure . Son manque d’implication de la part de certains maîtres de stage aussi , des (des , une surtout) enseignants chercheur fier de leur étudiants de fac mais extrêmement condescendant envers ceux qui suivaient des cursus BTS . Après deux mois de stages sous l’autorité de cette personne et des tas de d’échantillons analysés pour ses recherches(, elle s’est permis de m’envoyé les résultats que je devais discuté une semaine avant que je doive rendre mon dossier … En fin de deuxième année , cette fameuse semaine était une semaine d’examen , de ccf , le moment idéal quoi … Elle a mit 3 mois à m’envoyer un tableau de 5 lignes .. ( ce stage était non rémunéré , c’est d’ailleurs la première question qu’elle m’a posé à l’entretien , et c’est ce qui a déterminé mon « embauche »)
J’ai raté mon Bts , j’ai redoublé , j’ai changé d’établissement et j’ai fait un nouveau stage dans un autre laboratoire , qui lui manquait cruellement de moyen , mais dont les gens qui m’ont entourés étaient déterminés à ce que je réussisse .. J’ai malheureusement encore raté , avec un goût de résultats biaisé , car il se trouve que l’oral que j’ai passé sur mon stage , ce sont des profs de mon premier établissement qui constituaient une partie du jury .. Ce qui pour moi , devrait invalidé cette épreuve , car on n’est pas sensé avoir un passif avec un jury .
J’ai donc quitté les bancs de l’école avec un bac technologique , autant dire rien , j’ai cherché du travail dans ma branche , mais déjà qu’avec le diplôme c’est compliqué autant vous dire que sans , on ne trouve pas .
C’est là que commence la partie la plus magique de mes aventures … Je me suis inscrite dans une boite d’interim .. Qui m’a envoyé travailler dans la fromagerie où j’avais fait mon stage de bac . Mais dans un autre atelier , un atelier de pré-emballé , où on découpe des tonnes de fromages par jour , pour le mettre dans une barquette en plastique , que l’on met ensuite en carton et ensuite sur palette . Là j’ai découvert la méchanceté gratuite de certaines personnes , sous l’égide d’un chef d’atelier complètement taré , mais tellement bon dans sa partie que l’entreprise n’envisage pas de s’en séparer .
J’ai commencer à travailler là bas un vendredi , fin novembre 2014 . J’étais d’après midi . Je suis arrivé dans l’atelier , on ne m’a rien expliqué , j’ai été catapulté sur un poste dont j’ignorais tout et j’ai compris le boulot en regardant ma collègue .
Après ce premier jour , on m’a embauché en intérim , pour la saison (travaillant sur de la raclette , on entend par là , saison d’hiver , de novembre à février . On m’a assignée à une équipe et à un poste , en binôme avec une autre fille . Elle était enceinte , je redoublais donc d’efforts pour ne pas qu’elle se surmène … Et c’est là que le spectacle a commencé … Elle m’insultait , me rabaissait , menaçait de me faire virer … je me retrouvait en larmes à l’hure de la pause ( 20 minutes de pause pour 8 h de boulot) ça a duré une semaine , jusqu’à ce que je l’envoie sur les roses , à lui répondre aussi mal qu’elle me traitait .. La chef d’équipe m’a changé de binôme . h après cet esclandre , cette désagréable personne s’est écrasé un pied avec un tire palette électrique … On m’a soupçonné de mauvais oeil ..
J’ai donc fait la saison , en craignant les colères du chef , en ayant peur de faire des bêtises.. En 2 mois j’ai perdu 8 kg …
Et on m’a remercié comme toutes les autres intérimaires , car la saison était finie .
Je suis restée en intérim , dans la même boite mais dans un autre atelier ù je le suis toujours bien sentie , avec des collègues et un chef agréable .
En parallèle je repassais mon BTS , que j’ai encore raté .
Et j’ai repris l’école en choisissant un nouveau BTSA , en Production Horticole , dans lequel je m’éclate , pour mes stages je suis dans des petites exploitations un vrai bonheur …
Mais pour mes vacances je suis toujours en intérim , dans ce fameux atelier avec cet horrible chef .. Mais suite à de nombreuses plaintes d’intérimaires , l’entreprise a mit de l’eau dans son vin et a serré la vis du chef . Les intérimaires sont maintenant un minimum formé au poste qu’elles occupent , et le chef est moins tyrannque , comme quoi on peut faire avancer les choses quand on ouvre sa gueule .
Actuellement je suis en deuxième année de BTS , avec un prpjet professionnel qui devrait me permettre de ne plus avoir à bosser dans une grosse structure , sans chef , puisque je veux monter une exploitation arboricole . Pour ne pas avoir à subir ce genre de structure , plus jamis une fois diplômée … Mais je sais que je me suis déjà fait cette promesse

Laisser un commentaire