Quand…

– quand après un doctorat, tu es obligé de partir à l’étranger ou de te reconvertir  car un bac +8 c’est pas suffisant pour obtenir un poste de chercheur
– quand après un bac +8 t’es obligé de dire que tu veux bien bosser quelques semaines/mois gratuitement (alors que tu vas déjà apporter gros à ton entreprise en defiscalisation) pour obtenir un poste dans le privé
– pendant ta thèse, alors que celle-ci n’a aucune valeur sans article publié, quand ton directeur s’engage à corriger ton article en 2 semaines et que tu lui fais remarquer 3 mois plus tard, et que tu te fais envoyer paître parce que c’est lui le chef
– quand tu es menacé d’expulsion alors que tu es expert dans ton domaine et que tu rapportes beaucoup à la France tant dans ton boulot que dans tes impôts, mais bon t’es algérien
– quand on multiplie par 5 tes responsabilités et tes fonctions mais que pour le salaire tu comprends on n’a pas de budget puis tu gagnes déjà l’équivalent du salaire moyen d’un homme (qui ferait juste la 1ère de tes 5 fonctions) alors que t’es une femme
– quand on te demande de rembourser en liquide le salaire trop élevé que tu touches car on est obligé de te payer au moins tant pour être conforme à la loi mais ça fait trop pour l’entreprise
– quand on te vire à la fin de ta période d’essai parce que « tout bien réfléchi on a plus besoin d’un commercial que d’un chercheur »
– quand tu negocies ton salaire par téléphone et qu’au moment de signer ton salaire y’a 2000€ de moins sur le salaire brut annuel, transformé sous forme de prime délivrée au bon plaisir du patron, sans critère aucun
– quand on te demande de faire un effort exceptionnel pour la boîte pendant 2 mois et qu’en échange t’auras peut-être une prime dans 2 ans
– quand t’as des horaires imposés 9h-12h 14h-19h alors que t’as un contrat à 35h (cherchez l’erreur) et que tu acceptes parce que tour le monde le fait
– quand tu bosses 50h par semaine (mal) payées 35 et que tu te prends des remarques quand exceptionnellement tu pars à 17h30
– quand tu négocies oralement 1 jour par semaine de télétravail et qu’on t’explique qu’on va pas le mettre dans le contrat pour que ça reste flexible (parfois 2 jours, parfois aucun, selon les besoins), puis que 3 mois plus tard on te demande d’arrêter en prétendant que ça n’a jamais été un accord sur du long terme
– quand tu travailles à 25 dans un open space de 70m2, et que t’arrives pas à te concentrer sur ton travail parce que des collègues parlent à 50cm de toi

Laisser un commentaire