Un centre de gestion de la fonction publique territoriale

Je souhaite vous faire part d’un modeste retour d’expérience concernant une mission pour un centre de gestion de la fonction publique territoriale.

Après l’obtention d’un Master en droit public, j’ai entendu parler de ces centres de gestion, présents dans chaque département et chargés notamment de trouver des remplaçants aux agents absents à la demande des collectivités.

J’ai donc envoyé mon CV et j’ai été contactée assez rapidement pour un remplacement à une bonne cinquantaine de kilomètres de chez moi.
On m’a indiqué que compte tenu de la distance, j’aurai droit à des indemnités kilométriques et une prime pour les repas.
J’étais prête à faire plus de 100 km par jour pour acquérir de l’expérience, j’ai donc accepté la mission pour quelques semaines et pour un SMIC amélioré.

Je commence donc ma mission, sans même avoir rencontré quelqu’un du centre de gestion, avec un simple arrêté d’une page en guise de contrat de travail…

Je m’inquiète de n’avoir aucune mention de ces indemnités et de cette prime sur cet arrêté, le centre de gestion me répond que « c’est normal, ce n’est jamais indiqué sur un tel document », mais que cela figurera bien sur mon bulletin de salaire.

A la fin de ma mission, je reçois mon bulletin de salaire: ni prime de repas, et une indemnité kilométrique bien moindre par rapport à ce que j’avais calculé!

J’appelle le centre de gestion, on m’indique que c’est normal: les primes de repas ne sont comptabilisées qu’à partir de 40 km entre le domicile et le lieu de travail (trajet calculé avec Mappy, et non en fonction du kilométrage réel, alors même qu’un seul trajet était possible et représentait en réalité plus de 50 km), quant aux indemnités kilométriques, elles sont toujours calculées selon Mappy et seul l’aller est remboursé, pas le retour… D’où la différence de montant entre ce que j’avais calculé et mon bulletin de salaire!

Devant mon insistance, ils ont fini par me rembourser la prime de repas, mais pas la totalité des indemnités kilométriques, m’indiquant par écrit que j’avais « mal compris leur fonctionnement »…

La collectivité pour qui j’ai travaillé m’a précisé qu’il leur a été facturé 20€ de l’heure par le centre de gestion pour mon travail…

Les centres de gestion de la fonction publique territoriale sont censés être des « exemples » pour les collectivités…

Si toutefois ce témoignage est publié, merci de le rendre totalement anonyme.

Laisser un commentaire