Si je ne vaux pas mieux que cela alors achevez-moi.

Si je ne vaux pas mieux que cela alors achevez-moi.

Monsieur Hollande, Mr Valls, hommes et femmes politiques depuis 30 ANS, en France et en Europe, Hommes et femmes managers et formateurs d’élites, aux journalistes contactés,
Il y a deux mois en plein désarroi, j’ai écrit à « on vaut mieux que cela » mon désarroi, ma colère ma souffrance ma fatigue mon dégout . je croyais encore peut-être que témoigner auprès des miens ceux que l’on veut déclasser et qui veulent simplement rester dignes, servirait à tous. Me servirait aussi à moi. J’ai griffonné VITE FAIT ‘ avant de disparaître tout à fait’.
Comme je griffonne celui là. Oui pardonnez moi Nathacha Polony de ne pas rentrer dans le cadre ENS. Pardonnez moi Mélenchon de demander l’exemplarité à gauche.  Et tous les autres pardonnez moi de ne pas être exactement comme il faut. Parce que la bétise paye plus ou le misérabilisme est le prix à payer perdre sa dignité pour être écoutée peut-être ?
Parce qu’il faut être Schopenhauer Camus ou rien ?
Comme je vous ai écrit à tous. Pas en jouant sur le misérabilisme qui vous rend peut être à ce moment là un peu plus ‘ouvert’ à la réalité de la vie des autres. Comme je voulais juste témoigner d’un parcours tellement incroyable humainement mais sans ambition de pouvoir. Pourtant Docteur en éco, juriste et 20 ans d’expériences. Mais pas le bon tempo et surtout pas les réseaux.
Comme j’ai écrit à 2000 ou 3000 personnes. pour trouver un emploi ou créer une activité. Comme j’ai essayé de contacter les quelques personnes que j’avais aidées parfois dans le travail et qui me semblaient intègres. Lisez ‘avant de disparaître’ sur on vaut mieux que cela cela m’évitera de vous souler encore une fois sur mon parcours et mon désespoir absolu. Si ceux qui comme moi ont survécu à tout, jouer le jeu autant que possible sans se renier ni dérive si pour eux seule la désintégration dans un système qui ne supporte que les esclaves , les clones ou les vassaux ou l’exclusion ssoiiale mortelle est l’issue quel monde voulez vous ? Je suis suspectée de tout simplement parce que je n’ai pas de réseaux. Je n’ai pas voulu faire allégeance à aucun de ces systèmes . Je voulais croire en la reconnaissance juste du travail accompli, de la personne que je suis.
Les prolétaires doivent toujours faire allégeance ce toujours prouvé encore et encore faire leur preuves sans cesse alors qu’ill suffit de voir l’état du pays, des entreprises
Aujourd’hui je lis chaque jour les lettres plus terrifiantes pour eux, pour cette société et ce qu’elle en m’angoissant en me bouffant un peu plus chaque jour de l’intérieur car je n’ai plus rien plus de filet plus d’économies plus de perspectives que le saut dans le vide car je n’en peux plus. Que chaque jour je suis un peu accablée , éloignée de ce que ma vie et celles des autres devraient être parce que vous là haut dans votre Olympe bien nés  vous avez perdu tout sens commun et moral. Vous me donnez envie de vomir. Aujourd4hui avec votre 49/3 vous venez de tuer encore un peu plus des millions de personnes que vous ne connaissez pas et qui ne rentrent pas votre réseau et votre cadre. Les seniors qu’on va virer à tour de bras, les femmes qui ne voudront pas être gentilles, les hommes seront soumis à une pression de plus en plus féroce si cela est encore possible. Non vous me donnez la nausée. A 55 ans et après tant d’efforts et presque 4 ans de chomage, une carrière en dents de scie il me reste 20 ans pour toucher peut être quelques centaines d’euros. Je vais être SDF bientôt. De votre faute !
Parce que vous n’auriez jamais aucun d’entre vous sauf de rares exceptions si elles ne se sont pas corrompues aurait tenu dans une seule de nos vies. Nous voulons nous aussi choisir nos destinées. Travailler là où nous le voulons, avec joie entrain et vivre d’un travail que nous aimons. Vous jugez misérables nos vies qui ne tournent pas autour du pouvoir car vous nous jugez misérables mais vous êtes misérables. Moralement, humainement, intellectuellement. Vous avez trahi la fonction qui était la vôtre pour vos intérêts de petit bourgeois. Vous avez confisqué la République, la Justice, le Travail, comme vous voulez confisquer ce qui nous reste de dignité en accablant les travailleurs et en pulvérisant les chomeurs et les malheureux du RSA sans aucun scrupule quant à vos revenus.
Vous arrivez à nous convaincre et à vous convaincre que nous ne valons rien. Juste suivre les règles d’un monde du travail qui a perdu par votre faute toute humanité avec les pseudo concepts d’école de management dont on voit tous les jours les dégâts monstrueux.
J’ai 55 ans bientôt 56. Je n’ai plus rien à envisager d’autre après cette mort sociale qui dure sans une main tendue ou si peu, que la mort. Tout court. Vous avez signé l’arrêt de mort sociale de millions de personnes car pour vous le chomage connaît pas. Toujours un poste, un réseau, un ascenseur à médiocrité. J’ai la nausée de vous voir la nausée car j’ai peur.
Alors achevez moi car je ne supporte plus cette agonie ; Allez jusqu’au bout de votre logique et soyez courageux pour une fois. Publiez un décret ! On achève bien les chomeurs de plus de 50ANS ! et ne me parlez pas à moi de reconversion ! j’en ai fait 3 ! je cherche de l’aide pour être avocate ! Il me reste 15 ans à travailler et je ne veux pas finir dans la rue. ACHEVEZ MOI CAR J AI 55 ANS ET QUE JE NE VAUX PLUS RIEN.

Laisser un commentaire