8554347215_f300d3d825_z

Je suis traité comme un être humain, ma boite respecte la loi, puis-je encore ouvrir ma gueule ?

 J’ai presque des remords de venir m’exprimer au milieu de cette marée de gens qui sont traités comme des numéros…
Moi j’ai une situation plutôt sympa, idéale pour beaucoup. Salarié d’une coopérative, en CDI s’il vous plait, en 35h sur l’année. Bon il arrive souvent de devoir rester bosser tard, mais pointe, et je peux récupérer le temps travaillé en trop. Il m’arrive même de bosser le dimanche, et je suis payé double. Le luxe je vous dis.
Demain je dois aller chez un fournisseur pour une formation et une visite de leurs locaux. Je viens d’apprendre que je ne serais pas indemnisé pour le temps de transport (contrairement à ce que la loi semble indiquer [Article L3121-4]), parce que vous comprenez c’est aussi intéressant pour moi (ah bon ?). Après une simulation RATP, je vais donc partir à 4h20 de chez moi, pour rentrer à 23h30 (c’est pratique les grèves).
Sachant qu’habituellement je vais bosser à pied en 10mn, ça me fait bizarre de savoir que ça sera moins considéré qu’une journée ordinaire (qui dépasse généralement les 7h).
Mais comme j’ai la chance que le reste se passe bien, et que je ne veux pas réduire mes chances d’évoluer en interne, je vais fermer ma gueule. En tout cas ne pas l’ouvrir trop fort.
Je vis dans une région qui ne me plait pas, sans mes amis et où le logement est un casse-tête, je n’apprends pas grand chose dans mon travail et cela va surement nuire à ma carrière (informatique).
Mais comme je suis traité comme un être humain et que généralement ma boite respecte la loi, je reste là.
Et j’évite (généralement) de me plaindre parce que tant de gens sont bien plus mal placés.
…Dire qu’on veut nous faire croire qu’ouvrir plus de choses aux négociation en interne sera favorable aux salariés..
Illustration: CC-By Jack Flanagan

Laisser un commentaire