« Il m’a prise pour une conne »

Bonjour, une fois, lors d’une ancienne vie, j’ai travaillé 20 ans dans une entreprise de Savoie et je me suis tellement investie dans cette boutique, que mon patron se permettait de me demander de garder la boutique pendant MES vacances car il avait un RDV…

Et, oui, je me tapais 3 heures aller/retour de route pour lui éviter de fermer 2 heures ! Je ne me suis jamais demander pourquoi il prenait des RDV aux heures d’ouverture pendant mes vacances, il appelait, et je venais, à l’époque je trouvais ça normal…

J’en ai plein comme ça, mais le pompon est quand je suis partie définitivement, il a accepté une rupture de contrat conventionnelle, il faut savoir qu’une RDCC se réalise en plusieurs mois, avec des délais de rétractation, un accord de l’inspection du travail, etc.

C’est un avocat qui s’occupe de faire les différent courriers qui définissent la date de commencement et de fin de contrat. Donc la date de mon départ de l’entreprise, mon patron la connaissait, et bien, le jour de mon départ, il n’avait pas fait les papiers qu’il devait me faire signer, comme le certificat de travail et surtout pas le chèque correspondant à mes 20 ans de bons et loyaux services. Non, j’ai du revenir pour les signer, 3 semaines plus tard… Six heures A/R de route, pour m’apercevoir qu’il m’avait fait un virement, donc mon fric, j’ai pu le toucher que 3 jours après.

Il faut savoir que pendant ces 3 semaines et 3 jours, je n’avais pas d’argent, un déménageur à payer et un enfant à nourrir ! 20 ans de taf dans cette entreprise, même pas un verre de champomy et une cacahuète comme pot de départ, rien, nada !

Je pourrai rajouter également qu’une semaine avant mon départ, j’ai dû rester 1 semaine de plus pour les premiers jours de soldes alors que je n’avais plus d’appart, j’ai du squatter chez mon ex 1 semaine pour ça ! Certes, j’ai été payée, mais moralement je me suis sentie prise pour une conne jusqu’à la fin, je n’ai jamais su dire non, c’est mon erreur, mais il m’a prise pour une conne, et ça 4 ans après, ça ne passe toujours pas !

Et voilà, une petite partie de mon expérience d’esclavage, (n’ayons pas peur des mots !!!!!) il y a pleins d’anecdotes de cet ancien taf, beaucoup même ! Mais ce sont les 2 plus significatives qui me sont revenues et il faut dire que cela m’a fait du bien de vous les raconter.

 

image via www.flickr.com

Laisser un commentaire