Augmenter le temps de travail à 10 ou 12 heures par jour est ni plus ni moins de la maltraitance.

Bonjour, je suis une femme de 53 ans et j’ai travaillé 10 ans et demi dans une salaison industrielle, j’ai été licenciée pour raison économique il y a 1 an.

J’élevais seule mes 3 enfants, j’étais à temps partiel, 32 heures/semaine.

C’était la première fois (et la dernière j’espère) que je travaillais en usine. Le premier soir en rentrant j’ai pleuré, comment allais-je tenir ? pourtant il le fallait, mes enfants étaient encore très jeunes.

Je devais rester debout dans le froid et le bruit (il fallait hurler pour se parler), et je tranchais et conditionnais du jambon de Bayonne, de la poitrine sèche, de la rosette etc.

Je ne sais pas ce qui était le pire…l’ennui? la douleur? la chef? le froid?

Nous avions tous des problèmes musculo squelettiques, moi c’était 1 kyste synovial douloureux à chaque poignets + tendinites au pouce, coude et épaule, rester debout me faisait très mal au dos.

Le soir je mettais une bouillotte sur mes poignets douloureux, pendant plusieurs mois j’ai dormi avec une attelle car la douleur du simple fait de bouger ma main en dormant me réveillait.

Si je me mettais en arrêt maladie la perte de salaire était trop importante, 3 jours de carence et le reste payé à 50%, donc je continuais en serrant les dents et en prenant des anti inflammatoires.

Durant ces 10 ans et demi je n’ai fait que souffrir, au boulot mais aussi chez moi, le soir et le week-end, j’étais tout le temps fatiguée. Après une semaine de vacances ça allait enfin mieux mais il fallait y repartir!

Le travail répétitif est aussi extrêmement délétère psychologiquement, on n’est qu’une prothèse de machine industrielle, la seule chose qu’on nous demande c’est d’aller vite, vite, vite!!

Jamais de ma vie je n’ai trouvé le temps aussi long!! à la fin de la journée le cerveau est aussi vide que le corps cassé.

Ma chef me harcelait et si je tentais de me défendre elle menaçait de me mettre aux postes les plus durs. Elle me traitait régulièrement de débile et de tarée, me reprochait d’aller trop souvent aux toilettes, derrière sa vitre elle surveillait mes moindres faits et gestes et tout ce que je faisais était mal…bien sûr. Un jour elle est arrivée derrière moi, m’a attrapée par les épaules et m’a jetée violemment au sol, je me suis retrouvée par-terre, mon grand couteau encore à la main et avec lequel j’aurais pu me blesser! Je l’ai dit au patron, il m’a répondu qu’il allait lui parler mais elle n’a pas été sanctionnée.

J’ai réussi à tenir en mettant le temps de travail entre parenthèses dans ma tête. J’étais en location, ce n’était pas ma vie! et les paroles de la chef ne rabaissaient qu’une seule personne : elle!

C’était la pire période de ma vie!! je n’ai plus de douleurs chroniques mais j’ai gardé une fragilité dans les poignets qui recommencent à me faire souffrir quand je les sollicite trop! j’ai aussi perdu beaucoup d’audition à cause du bruit.

Augmenter le temps de travail à 10 ou 12 heures par jour est ni plus ni moins de la maltraitance.

 

 

Illustration : CC-By Kaykaybarrie

One thought on “Augmenter le temps de travail à 10 ou 12 heures par jour est ni plus ni moins de la maltraitance.

Laisser un commentaire