« Ne vous étonnez pas du nombre d’arrêts maladie dans la fonction publique territoriale »

Je suis responsable de médiathèque. Lors des dernières élections municipales, il y a eu changement d’équipe municipale.

J’ai vite compris leur objectif, me faire partir. Ils refusaient tous mes projets, il n’était jamais possible de voir l’élue à la culture, ils m’ont fait ouvrir la médiathèque seule (enceinte), ils ont demandé à mes collègues de ne plus m’adresser la parole, ils m’ont convoquée pour un soit-disant manquement au devoir de réserve en me menaçant d’un blâme. Bien sûr, aucune trace écrite.

J’ai fini par partir comme dix autres de mes collègues qui subissaient le même quotidien. Dans les collectivités territoriales, nous autres fonctionnaires sommes de plus en plus contraints de faire notre travail malgré nos élus. Malgré les pressions quotidiennes, malgré le dénigrement, malgré le manque de moyens, malgré les ordres qui ne tiennent en aucun compte de la réalité du terrain…

Ne vous étonnez pas du nombre d’arrêts maladie dans la fonction publique territoriale : au lieu de chercher le fainéant, trouvez plutôt le harceleur.

 

image via www.flickr.com

2 thoughts on “« Ne vous étonnez pas du nombre d’arrêts maladie dans la fonction publique territoriale »

  1. Le harceleur ou la harceleuse. Ex DGS j’ai subi la nullité d’élus et les humiliations d’une autre DGS.
    Ensuite, c’est la descente aux enfers: idées noires, burn-out, dépression, totale perte de confiance en soi et dans les autres (sympa pour un DGS). Et des recours au tribunal (le pot de terre contre le pot de fer). Tapez sur Google quelques chose du genre « DGS déchargé « voire « DGS débarqué » et on en découvre un paquet… qui doivent se taire sur les conditions de leur départ, devoir de réserve oblige.

  2. « Lors des dernières élections municipales, il y a eu changement d’équipe municipale. »

    Changement de partie politique ?
    Dans ce cas je trouverais cela logique si vous (et vos collègues démissionnaires) aviez des affinités avec l’ancien partie.
    Pas acceptable, mais logique.

    Ou alors plus simplement l’envie de placer ses amis à vos postes… 🙂

Laisser un commentaire