« La fille du nouveau directeur d’antenne prend ta place, ce n’est pas la peine de rentrer de tes vacances. »

Alors employé dans un grand groupe média comme stagiaire standardiste pour un talk show en fin de soirée en 2006, pour le généreux salaire de : quelques CD, DVD, places de ciné et surtout « tu devrais déjà être content d’être là, il y en a 200 pour te remplacer dans l’heure » qui est de loin la plus grande récompense (lol) et qui met pas du tout la pression. Mais ça n’est pas fini : « comme tu le sais on diffuse le Dimanche, oui mais en fait on enregistre l’émission, parce que personne n’a envie de bosser le dimanche,alors tu devras faire le standard pour faire croire aux auditeurs que c’est en direct » et j’ai dit oui, j’avais 20 – 21ans. Au bout de 3 mois ils étaient obligés de me payer, donc ils me changeaient de radio, je suis passé de cette radio (3 mois) à une autre radio du même groupe (3mois) pour revenir dans la première radio (3 mois), toujours pour le même salaire.

Je payais une école privée à 5 600 €/an en alternance et je remercie mes parents qui me donnaient 300€ pour vivre. Le tableau n’est pas si noir car j’ai fini par être embauché en CDU (si vous ne connaissez pas ce contrat renseignez-vous, c’est tordant) en tant que standardiste sur une autre radio du même groupe, puis par devenir réalisateur et producteur radio toujours en CDU (sans jamais dépasser les 1300€ et je faisais pas mal d’horaire de nuit). Au bout de 4 ans, je demande à prendre des vacances, chose qui n’était jamais arrivé, j’ai difficilement obtenu 10 jours pour le mariage de ma sœur,mais le lendemain mon directeur de prod m’appelle pour me dire que la fille du nouveau directeur d’antenne prenait ma place et que ce n’était pas la peine de rentrer et de finir par : « Bon l’avantage c’est que tu peux poursuivre tes vacances ».

Un des pires souvenirs de ma vie.

#OnVautMieuxQueCa.

 

Illustration : CC-By Stilgherrian

One thought on “« La fille du nouveau directeur d’antenne prend ta place, ce n’est pas la peine de rentrer de tes vacances. »

Laisser un commentaire