J’ai accumulé des semaines de 50 a 60 heures de travail en tant que stagiaire mineur.

J’ai fait des études d’hôtellerie restauration. J’ai donc effectué de nombreux stages en cuisine. Le monde du travail n’a pas était une partie de plaisir pour moi.Le stage où j’ai le plus été choqué par l’oppression hiérarchique a était un stage de deux mois au sein d’une brasserie, je vais vous raconter certains détail. Le stage se passais bien l’entreprise cherchais un nouveau chef cuisinier. J’étais dans l’entreprise depuis seulement quelques jours. Un jours on me présente ce nouveau chef, il me prend a l’écart des autres employés et me dit cash : « avec moi soit tu bosses soit tu dégage. » Le ton était donner, je lui explique que je suis un jeune qui a envie de travailler et qui n’a pas peur de la charge de travail. Il a soupiré et m’a lancé : « De toute façon toi t’es soit anarchiste soit pd. » Je n’est rien dit et suis retourné a mon travail. ça n’a été que le début d’une longue perdition dans le médiocre et le mauvais goût. J’ai accumulé des semaines de 50 a 60 heures de travail en tant que stagiaire mineur. J’ai passé trois jours à la plonge parce que le plongeur était en vacances et que le remplacent avait trouvé, je cite : « le local de travail dangereux et insalubre. » Des jours de repos devait m’être donné en contrepartie je ne les ait jamais vu. A la fin de mon stage le directeur ma convoqué, il m’a dit que j’avais fait du bon boulot, j’ai eu le droit a un chèque de 20 heures qu’il ma tendu fièrement en me disant que j’avais énormément de chance de recevoir ce chèque et que les autres stagiaires ne recevait jamais rien.Merci mec. #Onvautmieuxqueça.

> image via flickr

Laisser un commentaire