A moins de le faire, a moins de le voir, vous ne pouvez imaginer la chose.

J’ai fait comme beaucoup d’entre nous des petits Job d’été (bah faut bien ce payer son permis un moment) et l’un que j’ai fait, je l’ai passé dans une base de grande surface (j’étais au stock fruits et légumes). Le pire Job que j’ai jamais fait de tout les temps. Les conditions de travail sont pire que honteuses. (boite réputée très haute en taux d’accident du travail)

On nous demandait de remplir des cota impossibles vraiment (au début on devais faire 800 colis par jour, puis ensuite on nous a demander des cotas de 1200 par jour) parfois on nous demandait de remplir des commande de 400 voir 600 colis en même pas 30 minutes (chose ou pour tout homme normal il nous fallait 3h pour le faire) on avait deux filmeuses pour 15 personnes (en gros si c’était la queue on allait plus vite à la main). Des conditions que vous ne pouvez imaginer vraiment. A moins de le faire, a moins de le voir vous ne pouvez imaginer la chose.

Le pire était le froid, il faut savoir que pour toucher une prime de froid il faut que l’endroit soit en dessous de 2 degrés. nous ils avaient monté le frigo (l’endroit ou on bossait) à 3. On sentait que c’était pour ne pas payer la prime de froid aux gens. J’ai quitté ce taff quand on m’a proposé un boulot moins horrible, mais vraiment les gens qui travaille pour cette boite, ceux qui étaient avec moi, qui sont restés, qui bossaient la-bas tout le temps, ce sont de vrais héros, ils méritent vraiment qu’on les écoute, ce sont les esclaves des temps moderne.

Si j’étais vous j’irai leur parler, ils ont besoin que quelqu’un leur tende le micro, les laisse dire ce qui se passe. On se plaint des abattoirs, mais les vrais abattoirs humains c’est là-bas qu’ils se trouvent. Merci bien en tout cas.

 

 

Illustration : CC-BY Robert Couse Baker

Laisser un commentaire