Le modèle français s’exportant à l’étranger

Titulaire d’une licence en musicologie, j’ai été embauché comme prof de musique au collège français de Berlin (dépend du ministère des affaires étrangères et non de l’éduc nat), et ce en tant que « recruté local » en CDD pendant deux ans. Après deux CDDs, comme ils étaient obligés de me CDIser au contrat suivant, ils m’ont « proposé » de me prendre comme indépendant (à mon compte, pas de cotisations etc.. ), ce qui après un emploi est interdit dans le droit allemand. Donc je me suis retrouvé « impossible à ré-embaucher », à moins de me filer un CDI.
Après coup, j’ai compris que La mission de la nouvelle directrice était de fermer boutique en deux ans, et donc de minimiser la masse salariale et indemnités de licenciement associées à cette mort programmée.

 

 

Auteur de l’image: Carlos ZGZ

One thought on “Le modèle français s’exportant à l’étranger

Laisser un commentaire