Mettre en péril ta santé et tes études pour ne pas perdre ton job

Depuis l’âge de 16 ans, je fais de petits boulots. Au début c’était juste pour avoir de l’argent de poche, sortir avec des amis ; essayer de faire des économies… Au fur et à mesure que les années passent, j’ai dû prendre un appartement et donc payer des factures, le tout en étant étudiante. Trouver un job qui conviennent avec tes horaires de cours et de partiel, trouver un job qui te permet de survivre après avoir payé tes factures et loyer… Tes patrons et collègues qui te méprisent car tu es là, en temps partiel et que tu sais ou plutôt tu espères que ce job alimentaire n’est qu’un temps dans ta vie. »mais c’est génial tu as max d’expérience, tu as vu plusieurs facettes » Oui, Oui, merci mais à quel prix ? – Ne plus avoir un jour de libre dans ta semaine, dès que tu as du temps libre: c’est pour effectuer le dossier que tu dois rendre dans 1 semaine, faire tes papiers car la sécurité sociale a encore égaré ton dossier ou encore appeler ta conseillère pour justifier ton découvert.- Avoir un patron qui te traite comme de la merde qui te déclare à moitié et pour avoir tes heures sups tu devras le poursuivre pendant plus de 2 ans pour toucher l’intégralité de ton du ! – Rester 3 heures dans le froid pour aiguiller des personnes qui te gueulent dessus car ils ne comprennent pas ta situation.- Finir plus tard pour arranger tes patrons au point de rater ton dernier train pour rentrer chez toi.- Faire des semaines de 60h et plus.- Mettre en péril ta santé et tes études pour ne pas perdre ton job. Je pourrais continuer, les anecdotes j’en ai à la pelle. Heureusement, il y a un soutien qui se fait autour de cette communauté. Des personnes qui comme toi, connaissent la galère du job alimentaire. J’ai qu’une envie, se faire respecter et qu’on nous laisse nous épanouir!

Laisser un commentaire