« Le système marche car les gens ont peur de plus trouver de boulot. »

Bonjour, moi c’est dans la boite ou j’étais électricien… Quand tu installes des réseaux électriques dans des grandes surfaces en CDI, et ton patron ne paye même pas les heures supplémentaires en heures normales, et que personne ne dit rien parce que sinon il va t’envoyer à l’autre bout de la France dans les pires chantiers.

Seuls ceux qui acceptent sans rechigner peuvent espérer avoir des heures déclarées en plus, sous certaines conditions : si tu balances souvent, et si tu acceptes les pires conditions en jouant le jeu illégal, mais en fait c’est lui qui décide de la récompense.

La majorité de mes collègues devaient de l’argent à mon patron, de la main à la main, c’est comme ça qu’ils les tenaient. Il pratiquait bien sûr la retenue sur salaire, et personne n’osait le balancer, de peur de se faire virer.

La sécurité n’était bien sur jamais respectée, c’était le grand n’importe quoi. J’ai un tas d’histoires sur cette société, j’ai fait une rupture conventionnelle il y a 8 mois. Le système marche car les gens ont peur de plus trouver de boulot. La majorité est immigrée, et le CDI c est tout pour eux.

Ceux qui se rebellent sont toujours balancés par les autres qui lui doivent tout, et lui s’arrange pour te pourrir violemment en t’écrasant sous le boulot et les déplacements. Y a le coup aussi ou il achète la boite d’intérim pour que l’intérimaire qui est tombé de l’échelle et qui a fini a l’hôpital ne puisse pas faire un accident de travail.

On travaille sous tension tout le temps, ce qui est illégal, mais le patron dit que c est bon pour le cœur, et les collègues ont appris comme ça en Algérie. Le dernier qui a gueulé a été poussé à la démission. Le patron l a bloqué pendant des mois à Lyon, alors qu’il a une famille.

Laisser un commentaire