« J’ai subi un accident de travail l’année dernière »

Ça fais cinq ans que je travaille dans cette société où malgré de bons résultats de vente, on pousse les vieux à partir et les jeunes à se former à autre chose.

En 2012 notre salaire fut bloqué sans possibilité d’augmentation, et aujourd’hui, on nous propose une augmentation de 0,6%, en gros 8 € nets de plus dans la paye.
Au vu des résultats et des bénéfices, c’est un croûton de pain lancé à un pauvre dans un festin de riche. Surtout quand on a sacrifié des samedis payés au lance pierre, des charges de travail de plus en plus dures.

J’ai même subi un accident de travail l’année dernière qui m’obligea à avoir le bras et l’épaule immobilisés. Et, alors que je pensais pouvoir me remettre en paix, mon entreprise m’appelait une fois par semaine pour savoir si on me proposait un poste adapté, j’accepterais de revenir travailler. Et même après, lors d’une visite chez le médecin de la société, elle m’a bien dit qu’il ne serait pas dans mon intérêt, vu la conjoncture actuelle, de légèrement modifier ma restriction de travail.

Si aujourd’hui la loi sur la modification du code du travail passe, je ne serai plus en sécurité, on ne sera plus en sécurité, une minorité de personne pourront à leur guise nous faire perdre notre travail, sous des prétextes bidons, et notre gouvernement leur donnera plein droit.

Alors oui ! Luttons pour que ça n’arrive jamais ! On vaut mieux que tout ça !

 

image via www.flickr.com

Laisser un commentaire