Un entretien d’embauche calamiteux

Quand, après un bon 1er entretien chez une enseigne de bricolage avec la RH, tu tombes ensuite pour le 2nd entretien sur un chef de rayon se prenant pour un tueur à gage, chargé de recrutement implacable, qui ne laissera rien passer au hasard et qui t’offre généreusement 30 min de son temps (et pas 1 min de plus) pour te vendre.

Après t’avoir autoritairement demandé de retirer ta montre, il la place au milieu de la table et prend soin de te placer loin des fenêtres donnant sur le magasin car

« vous avez trop tendance vous les candidats à toujours zieuter ce qui se passe dans le magasin pendant les entretiens »…

Qu’il te dit alors, au 2nd entretien je le rappelle, que ton CV c’est de la merde, qu’il n’y voit aucun plan de carrière, qu’on y comprend rien car mal fait (je suis un ancien chargé de recrutement et conseiller insertion …) et que de toute façon intellectuellement tu es trop structuré… Et, enfin, quand à l’issue de l’entretien, à la question « La date de prise de poste est prévue pour quand ? » on te répond « Je suis pas pressé. Je préfère avoir un trou plutôt qu’un con ! »…

On repart alors avec une expérience du monde du travail toujours un peu plus décevante et plus moche. Si j’en conviens, le candidat doit tout mettre en œuvre pour plaire à l’employeur, ne faudrait t’il pas que la réciprocité puisse exister à minima ? Pour info il s’agissait d’une candidature pour un remplacement de 6 mois en tant que conseiller de vente.

J’ai 36 ans et des diplômes, et souhaitant me réorienter, ce sont aujourd’hui mes deux plus gros défauts et qui font que mon profil ne correspond pas et que je suis non employable. Plus de droit au chômage, pas d’ASS, pas de RSA car j’ai la mauvaise idée d’être en couple, suis-je définitivement condamné à 36 ans ?

 

image via www.flickr.com

5 thoughts on “Un entretien d’embauche calamiteux

  1. Vous méritez mieux que travailler avec un tel c..
    Pas de regret à avoir.
    À votre place j’aurais adressé votre courrier au service RH de cette enseigne.(qui ne sait peut-être pas que ce mr fait de l’abus de pouvoir)!
    Bonne chance pour la suite.

  2. La RH mériterait amplement d’être informée de ce manque total de respect. Ce sont malheureusement bien trop souvent les N+1, les petits chefs d’équipe, qui sont les plus hargneux…
    Bon courage pour la suite

  3. « Intellectuellement trop structuré » ?
    Ca sent le recruteur qui fait un complexe d’infériorité face à un candidat plus intelligent que lui, ça !

    Bon courage, les entretiens, je vais bientôt devoir remettre ça moi aussi, hélas….

  4. Ils sont spéciaux dans la grande distribution…

    Je me souviens d’un entretien chez l’un d’eux dans un centre logistique, celui où « la vie … , elle a quelque chose de plus ».

    3 entretiens d’une demie heure chacun, coup sur coup avec des chefs opérationnels. Ça se passe bien, le dernier entretien est plus succinct, à force de se répéter. On doit me rappeler dans la semaine qui suit, mais ma motivation leur plaît.

    Je laisse courir 10 jours, et n’ayant aucune nouvelle, je les contacte. Résultat : ils préfèrent faire le plein d’alternants de 16-18 ans, cela coute moins cher.

    Depuis, je n’ai jamais re-postulé dans la grande distribution, n’ayant pas de temps à perdre.

  5. j’ai adoré cette page, ça me rappelle un entretien d’embauche que je viens de subir,
    l’hystérie collective en plus (je suis une fille tombée sur deux autres filles complètement fêlées).
    Bon courage à vous, soutient aux gens comme nous qui essaient de vivre normalement.

Laisser un commentaire