Le système machiavélique est bien en place

Pendant longtemps, je n’ai pas éprouvé le besoin de « coucher sur l’écran » ce qui suit.

Je ne me sentais pas la légitimité. Quelques soucis, certes, mais bon il y a pire, bien pire ailleurs.

Et puis j’ai réalisé que cela faisait partie de cette pression sociale exercée au travail. Ne pas dépasser du rang imposé. Imposé par la direction bien sûr.

J’ai commencé à le réaliser lorsque lors de la première manif. je suis en CDI depuis peu et pour ce nouveau boulot j’ai ressenti la pression qu’on exerçait pour ne pas faire grève. il fallait suivre la norme, nous ne sommes qu’une petite PME le mal c’est les multinationales. Nous ne sommes qu’un grain de sable.

Et puis ça va entacher notre bilan fragile. La crise tout ça…

J’ai failli céder.

J’ai affronté les remarques … « sur le ton de l’humour » bien sûr.

Mais l’essentiel c’est qu’après : j’en suis fière.

Je n’avais jamais eu à autant  » m’affirmer  » au travail.

Mais cela fait du bien !!!!!

Je suis dans une boîte très étrange il y a presque plus de chefs, petits chefs, tout petit chef que de personnel.

Du bull-shit job à la pelle !

C’est simple avec la dernière arrivée on est 6 ouvriers pour 2 chefs de projet 1 chef de service un DG et un PDG.

La pression étant toujours exercé de haut en bas et bien il en faut de la pression pour maintenir un niveau de salaire et d’avantages à tout ce beau monde.

Toutes leurs belles primes, leurs voitures de fonction …

Mais en bas sans convention collective, sans représentant syndical, sans même un affichage syndical et avec un délégué du personnel à la botte de la direction que c’est dur.

Face à tant d’adversité on pourrait croire que la base est soudée… peine perdue par je ne sais quel management machiavélique c’est le chacun pour soi.

Une sorte de divisé pour mieux régner bien huilé.

Chacun est évalué au jour le jour sur sa production. Maintenant une constante pression sur tous, pour en faire toujours plus pour le bonheur de la boîte évidemment, car aucune prime ne sera accordée aux laborieux.

Une erreur, une faute : et l’on cherche qui est le coupable. Résoudre la faute n’est pas le but premier, l’important c’est d’humilier le fautif d’abord !

Chacun aura son tour, mais chacun ne se rebelle pas contre ce principe. Chacun aura son tour, mais certains encouragent ce système.

Le système machiavélique est bien en place, il ne bougera pas de si tôt. Tenu par nous même : esclaves autogérés de ce système !

 

> image via flickr

2 thoughts on “Le système machiavélique est bien en place

Laisser un commentaire