« Depuis je ne travaille plus ! […] depuis je vis ! »

1ère entreprise : stagiaire manœuvre plombier. 50 euros pour 1 an de travail.

2ème entreprise: sucrage de 45 heures sup au motif d’absences et retards additionnées totalisées à 1h30, qui représentaient pour lui un manque a gagner plus important que les 45 H.S. qu’il me devait. Premier viol de mes droits, mais j’étais jeune je ne les connaissais pas. Licenciement économique.

3ème entreprise : heures supplémentaires pas du tout payées, cette fois on pouvait se brosser même pour les primes de déplacement. Licenciement économique.

4ème entreprise : 3 voire 4 personnes de la même famille dans le secrétariat et la direction. Le père, la mère, le fils et parfois la fille (vous comprendrez quand il y a trop de papier à ranger faut être plusieurs!) Et tout ça pour 3 ouvriers fixes ! Une grande famille qu’ils s’appelaient, si la boite tourne bien c’est tout le monde qui s’en porte bien ! Si tu t’impliques dans la boite tu en ressentiras les bienfaits toi aussi… Mon cul oui !
Une grande famille qu’en réunion, le reste du temps leur famille est bien close. Rendez-vous compte 3 ouvriers qui triment, sans heures sup d’ailleurs, 8h par jour dans Grenoble, avec les amendes que la famille n’est plus là pour te payer, ni même les tickets d’horodateurs… Cette même famille qui n’est pas aux bureaux avant 9h et qui part à 17h quand t’as le plus besoin de leur aide. Et j’en passe et des meilleurs…. Rupture conventionnelle.

Depuis je ne travaille plus ! Je me passionne, je pratique mon métier, j’apprends, je rêve, je milite, je m’active, bref depuis je vis !

> image d’entête via Flickr

Laisser un commentaire