Quand le travail à la caisse d’un supermarché ressemble au travail en usine

J’ai été caissière en supermarché et mon patron a tenu des propos sexistes (ne pas s’habiller trop « sexy »). J’ai également travaillé 10 h pour un « essai », mais sans être payée. J’ai également fini tous les soirs 15 à 30 min après l’heure à laquelle nous devions tous et toutes finir.

Dans un autre supermarché, ma supérieure a été très méprisante envers moi, ne me disait pas bonjour avant de me dire « t’as 2 min de retard » et/ou « j’ai pas que ça à foutre de déplier tes papiers de bons de réduction ». J’ai assisté à des « blagues » racistes, sexistes et passons…

Et surtout, 3 min de pause par heure de travail effectuée, je trouve ça un tantinet foutage de gueule, surtout quand t’es caissière (après des clients qui insistent pour avoir ton numéro de téléphone mais bon j’suis salariée alors je ferme ma gueule et puis au taf le plus important c’est de faire du chiffre et aller vite, vite, et encore plus vite, parce que l’être humain, et surtout les femmes, on en a rien à faire.)

One thought on “Quand le travail à la caisse d’un supermarché ressemble au travail en usine

  1. Pendant 10 ans j’ai enchaîné périodes de chômage et cdd de caissière, et je connais bien ce genre de situations, surtout pour les horaires : tu dois venir avant l’ouverture pour tout installer mais t’es payée qu’à partir de l’heure d’ouverture, tu finis plus tard le soir parce qu’il y a eu du monde mais t’es payée juste 15 minutes après la fermeture… Et en effet les 3 minutes de pause par heure travaillée ! La blague ! Dans un supermarché où j’ai bossé un an, parfois je faisais 10h-16h, du coup j’avais juste ma pause de 18 minutes pour manger… Même pas le temps de finir un jambon beurre !
    Je ne sais pas si tu exerces toujours ce métier mais si oui, courage à toi !

Laisser un commentaire