Les cases du monde du travail, une aventure Pôle Emploi

L’« Environnement » dans le monde du travail est une notion large et encore floue. Quand je consulte les offres d’emploi en tapant le mot clé « environnement » sur n’importe quel site de recherche d’emplois, je tombe d’abord sur des offres du style « développeur web » et éventuellement sur d’autres du style « ingénieur/animateur HSE » (Hygiène Sécurité Environnement) – qui consiste, 99% du temps, à fliquer des employés sur le respect des consignes de sécurité afin d’éviter les accidents de travail mais surtout des pertes d’argent à l’employeur. Je parle en connaissance de cause après un an en tant qu’« apprentie HSE » dans un grand groupe d’un domaine porteur à occuper le poste d’un employé qui devrait l’être à temps plein.

Et c’est ce à quoi j’ai le droit d’aspirer aujourd’hui. Avec un master 2 en management de l’environnement et un master 1 en sciences et génie de l’environnement, je peux postuler à des postes d’animateur HSE pour jouer à la fliquette.

L’« Environnement » pour les entreprises, c’est une contrainte juridique. Avec les lois Grenelle I et II qui leur imposent de la paperasserie et leur permettent d’éventuelles ristournes sur impôts ou taxes pour bonne action sans vraiment encourager le développement d’alternatives à notre système économique consumériste malade.

Je suis peut-être un peu mauvaise langue, car des offres de « Chargé d’études environnement » ou autres, il en existe… Mais il s’agit de contrats d’apprentissage ou de CDD/CDI avec 5 années d’expérience requises. Hello ? Et les jeunes diplômés ?

« Développement Durable » est un gros mot aussi. Une notion plus floue encore que celle de l’« Environnement ». Parce que, et ce sont les mots de ma conseillère Pôle Emploi, « ça veut tout et rien dire ». Bon.

« Vous êtes inscrite comme ingénieur HSE. Que faisiez-vous en apprentissage ? »

« J’étais apprentie HSE. »

« Donc pas cadre ni ingénieur. Je change ça tout de suite. »

« C’est ce à quoi je peux prétendre avec un bac+5. Mais j’ai changé de projet professionnel de toute façon. »

« Que voulez-vous faire ? »

« Je veux exercer le métier de Conseillère en environnement. »

« Je ne trouve pas sur le ROME [base de fiches métier de Pôle Emploi]. Il faut que j’inscrive un métier. »

« Essayez Chargée de mission Développement durable ? »

« Non plus. »

« Je ne rentre dans aucune des cases madame. »

« Ah mais ça ne dépend que de vous mademoiselle. » THE F*CK ?

« J’ai déjà postulé à ce genre d’offres dans les collectivités territoriales. »

« Hm. Avez-vous eu des retours ? »

« N’ayant pas d’expérience, pas de positifs non. Mais je pars pour 2 ans au Canada et je cherche un travail alimentaire en attendant. J’ai reçu mon visa récemment. »

« Ah très bien ! Et qu’allez-vous faire là-bas ? »

« Travailler pour des associations ou entreprises qui développent des projets de développement durable. »

« Chacun son truc. Donc je mets quoi moi pour votre profil ? Employée libre-service ? »

« Euh. » [Et là, pétage de câble, cause encore inconnue.]

« Vous savez, mon travail consiste à accompagner les chômeurs autonomes, je gère plus de 800 personnes sur une base de confiance, et si je vois que vous ne faîtes pas d’effort je vous colle à la manutention et point barre ! »

Voilà comment s’est passé mon dernier entretien avec Pôle Emploi. Comment vous dire que ça n’aura servi à rien ? 800 personnes par conseiller. Pas étonnant que l’institution ne soit plus crédible et inefficace au possible.

Aujourd’hui, je ne suis pas encore partie au Canada [mais j’ai mon billet d’avion !], je n’ai pas encore trouvé de boulot là-bas [mais je vais suivre un cours de conception en permaculture pour avoir une nouvelle approche plus concrète à l’environnement et au développement durable], je n’ai pas encore trouvé de logement sur place [mais une amie prévoit déjà de m’y rejoindre pour ses vacances]. Bref. Des projets, des gens, un avenir incertain mais pas si pire…

Sans les cases de Pôle Emploi fort heureusement.

> image via Flickr

4 thoughts on “Les cases du monde du travail, une aventure Pôle Emploi

  1. Encore une qui fait pas son boulot… Avec 800 demandeurs à s’occuper, je peux comprendre qu’elle ait du mal, m’enfin j’ai trouvé exactement ce que tu cherchais dans les fiches métier Rome et ça m’a pris 1 minute. Donc bon, faut pas exagérer non plus (je parle pour elle).
    Si jamais tu reviens en France, voici pour toi une petite liste des codes intéressants que j’ai pu trouver et qui peuvent se relier de près ou de loin à l’environnement (au moins pour prouver que ça existe !!) :

    Ingénierie en agriculture et environnement naturel (ROME : A1303)
    Conseil et assistance technique en agriculture (ROME : A1301)
    Protection du patrimoine naturel (ROME : A1204)
    Conseil en organisation et management d’entreprise (ROME : M1402)

    Bon, oui, les titres ne sont pas toujours évocateurs, mais ces fiches évoquent toutes l’aspect environnemental ou développement durable ainsi que le conseil. En tout cas, c’est toujours plus intéressant que de se retrouver employé agro…

    Bon courage pour tes recherches !!

  2. Non mais les conseillers pôle emploi sont surtout utiles aux personnes qui ne savent pas se débrouiller par eux mêmes. Pour vous dire j’ai trouvé des offres d’emplois qui correspondent à mon profil dans l’animation auprès de personnes âgées toute seule et qu’ils ne m’ont jamais envoyés ( par contre m’envoyer des offres d’animateur théatre ou en périscolaire ils savent le faire). Les quatre boulots que j’ai fais je les ai trouvé toute seule, certes sur le site internet pôle emploi, c’est la seule fonction qui est encore utile à mon goût.

  3. Moi non plus je ne rentre pas dans les cases, j’ai donc 2 codes ROME. Le premier, c’est mon ancien métier que je n’exerce plus et le deuxième est un code qui représente un secteur très particulier de ma nouvelle formation pour lequel je n’ai pas d’expérience donc zéro chance de trouver un emploi sur ce secteur. Et de toute façon, mon conseiller ne connait ni mon domaine de compétence, ni les emplois que je peux exercer dans ce domaine. Ca ne pose pas de problème parce que son rôle consiste juste à valider des étapes dans la gestion de mon dossier. Lors de notre dernier entretien, je me rappelle très bien de sa phrase en forme de slogan à 2 balles « vous êtes actrice de votre recherche d’emploi ». Pour résumer, pendant mes entretiens d’embauche, je dois proposer moi même aux employeurs des dispositifs dont je ne connais pas très bien le fonctionnement et ceci pour les inciter à m’embaucher.

  4. Bonjour,

    J’évolue dans la même branche que toi, et pour être passé par Pôle Emploi je me rappelle que l’intitulé de mon poste existait :
    M1402 – Conseil en organisation et management d’entreprise – Chargé / Chargée de mission développement durable et RSE – responsabilité sociétale de l’entreprise.

Laisser un commentaire