« Il fallait demander l’autorisation du personnel pour entrer dans la partie bureaux »

Suite à votre petite vidéo, voici ma petite histoire avec ma dernière entreprise sympathique en date.

Embauché en CDD 6 mois, puis en CDI en tant que technicien contrôle itinérant dans l’industrie, lorsque je suis arrivé dans cette boite, le temps de route pour ce déplacer chez les clients n’était pas pris en compte (uniquement si ceux ci dépassaient 4H/jour).

Le chef de section venait de s’augmenter de 2000€ net/mois et refusait une augmentation de 200€ pour ses techniciens supérieurs (bac+3/+4) : problème réglé par l’inspection du travail après avoir saisi celle ci.

Travaillant de chez moi pour la partie administrative et logistique, la boite a décidé d’ouvrir une agence en île de France. Modification de contrat immédiate pour retirer le trajet agence-domicile.

Or nous n’avons eu les clefs de cette agence 1 an après et oh surprise cette agence s’avère être dans le garage d’une autre agence (entre leurs cartons, pour examiner des bactéries hahah) où il fallait demander l’autorisation du personnel pour entrer dans la partie bureaux, pour accéder aux sanitaires , connexion, bureaux etc.. à condition qu’il y ait quelqu’un.

Heures supp récupérées en repos sans aucune majoration. Le travail administratif et les préparations de missions à faire le week-end ou le soir car impossible de le faire en semaine (en intervention chez les clients) sans prise en compte dans le temps de travail.

Objectif annuel surréaliste car ne dépendant pas de notre volonté tel que nombre de missions (dépendant de temps de route et fixé par le responsable), nombre de rapports (dépend du type de missions ..), le responsable nous disant que si les résultats sont mauvais c’est de la fautes de nos heures sup. La dernière année les objectifs ont été augmentés de 10 % avec 5 personnes en moins (2 secrétaires, 3 techniciens soit environ 5 % d’effectif en moins).

J’ai envoyé un courrier avec le nom de l’inspecteur du travail m’ayant reçu pour leur faire voir leurs manques, aucune réponse de la part de l’entreprise… affaire en cours au prud’homme depuis plus de 2 ans maintenant (un autre problème, refus d’ares etc…).

 

image issue de https://www.flickr.com/

 

 

 

Laisser un commentaire