« Bon, voilà, c’est fini, le CDD est terminé »

Je souhaiterais témoigner de mon expérience. Elle a eu lieu dans une entreprise qui faisait valoir ses valeurs chrétiennes d’accueil et de respect de l’autre.
J’ai passé un an et demi en CDD dans cette entreprise. Une collègue est partie à la retraite quelques mois avant la fin de mon CDD, il se disait partout que je prendrais la relève, qu’on m’offrirait un CDI.
Ça a été approuvé par la directrice du groupe, qui malheureusement est ensuite partie et a été remplacée par quelqu’un d’autre.
Une semaine avant la fin de mon CDD, ma supérieure me dit, en off, que c’est bon, on le lui a confirmé, c’est OK pour le CDI.
Le dernier jour de mon CDD, la chef du service me reçoit dans son bureau. Dans mon souvenir, l’entretien a duré deux ou trois minutes maximum. Elle m’a dit, maladroitement : « bon, voilà, c’est fini, le CDD est terminé ». Pas de CDI, donc (j’ai appris après que quelqu’un de plus haut placé avait bloqué ma candidature). Elle s’est excusée de ne pas avoir plus de temps, m’a dit de sortir, qu’elle était pressée. Elle partait le soir même dans un congé de plusieurs mois, elle avait beaucoup de choses à mettre en ordre.
Elle m’a laissée avec cette phrase : « vous, ce que vous voulez, c’est trouver du travail, et nous, ce qu’on rêve, c’est de pouvoir enfin partir en vacances! ».
Je vivais alors dans des conditions très inconfortables (chambre de bonne, loyer élevé). Elle manifestement pas.
On était déjà l’après-midi. J’ai travaillé jusqu’au soir, comme d’habitude, et puis j’ai trié tous mes dossiers et rangé mes affaires dans un carton. Tout le monde était déjà rentré, il n’y avait plus que moi dans le bureau. Je suis partie comme une voleuse.
Sur le moment, j’ai accusé le coup. Mais je sais que cet épisode m’a ôté beaucoup de confiance en moi sur le long terme. J’ai connu une longue période de chômage, avant de me reconvertir.
Je vaux pourtant mieux que ça.

 

 

 

Illustration : CC-By Eric Chan

Laisser un commentaire