Après un an de bons et loyaux services… on me dit que c’est fini.

Cela faisait un an que je travaillai en tant que vendeur dans une grande enseigne de vêtements pour homme. J’ai été engagé en cdd sous le motif : « remplacement d’un salarié en congé maternité ». Grâce à ce motif mon employeur pouvait renouveler mon contrat à sa guise, chaque mois, parfois même pour deux semaines ou moins. Autant vous dire que j’ai une grosse pile de contrats entassés..

Bref ça m’était égal car dans la boutique ou je bossais j’étais devenu un pilier de l’équipe, étant donné que nous n’avions pas de responsable. Nous, vendeurs, étions amenés à réaliser des tâches pour lesquelles nous n’étions par forcément qualifiés, mais l’on se débrouillait et notre chiffre d’affaires était au rendez vous, grâce à notre investissement de tout les jours, nos heures supplémentaires et notre esprit d’équipe…

Un lundi tout ce qu’il y a de plus banal je commençai ma journée de travail, lorsque la directrice régionale m’appela pour me dire que mon contrat qui se terminait le lendemain ne serait pas renouvelé.  Après un an de bons et loyaux services, pas un retard, pas une absence, des heures supplémentaires par dizaine, on me dit le jour pour le lendemain que c’est fini: on à trouvé une responsable pour le magasin donc on n’aura plus besoin de toi.

Je me suis senti comme un malpropre, un pion que l’on jette après avoir utilisé grâce à des promesses de CDI. En tant que CDD j’avais juste à fermer ma gueule et dire au revoir.

Aujourd’hui déjà on nous traite comme des pions que l’on déplace, que l’on fait espérer, puis qu’on jette une fois utilisé. Je n’ose imaginer ce qu’on l’on deviendrait avec une loi donnant encore plus de pouvoirs aux employeurs..

 

 

 

 

Illustration : CC-By Random Retails

Laisser un commentaire