Le collectif OnVautMieuxQueCa n’a publié aucun livre!

Le collectif OnVautMieuxQueCa n’a publié aucun livre !

Mercredi  27 avril sort dans vos librairies et sur internet, un livre intitulé  #OnVautMieuxQueCa édité par Flammarion. Le collectif OnVautMieuxQueCa n’est pas à l’origine de ce livre et a pris connaissance de son  existence très exactement le mardi 26 avril dans l’après-midi, par le  plus grand des hasards. Le collectif n’a été ni consulté, ni mis au courant de la sortie de cet ouvrage. 
Les  auteur-e-s de ce livre sont ceux et celles inscrits sur la couverture : Fabrice, Gwendal, Johann, Ludo, Marion, Stéphane, Tatiana, Tommy et  Xavier, connu-e-s notamment pour les chaînes Youtube Osons Causer, Le Fil  d’Actu, Le Stagirite et Fokus.
Ces personnes ont fait partie du collectif OnVautMieuxQueCa au début de l’initiative (deux d’entre-eux apparaissent dans la vidéo de lancement), ce n’est plus le cas à l’heure actuelle.
Le collectif OnVautMieuxQueCa effectue un travail entièrement bénévole et ses membres mettent leurs compétences au service des témoignages. Le collectif souhaite soutenir et non être soutenu-e-s par l’initiative. 
Pour rappel, le collectif s’est engagé à ne pas faire un usage commercial des contenus et du symbole OnVautMieuxQueCa afin que chaque citoyen puisse se l’approprier.
Les contenus et autres éléments sont protégés par une licence Creative Commons CC BY NC SA qui autorise à : 
  • Partager — copier, distribuer et communiquer le matériel par tous moyens et sous tous formats
  • Adapter — remixer, transformer et créer à partir du matériel
Et ce, uniquement sous les conditions suivantes :
  • Attribution  — Vous devez créditer l’Œuvre, intégrer un lien vers la licence et  indiquer  si des modifications ont été effectuées à l’œuvre. Vous devez  indiquer  ces informations par tous les moyens raisonnables, sans  toutefois suggérer que l’Offrant vous soutient ou soutient la façon dont  vous avez utilisé son Œuvre.
  • Pas d’Utilisation Commerciale — Vous n’êtes pas autorisé à faire un usage commercial de cette Œuvre, tout ou partie du matériel la composant. 
  • Partage dans les Mêmes Conditions   — Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant l’œuvre originale, vous devez diffuser l’Oeuvre modifiée dans les même conditions, c’est à dire avec  la même licence avec laquelle l’œuvre originale a été diffusée.
Le but du collectif OnVautMieuxQueCa est de créer de nouvelles structures et passerelles afin de libérer la parole, que ce soit sur Internet ou  dans les villes comme indiqué dans la charte du site internet. Le collectif se définit comme un relais multimédia critique et populaire. La priorité a toujours été de mettre en avant les témoignages des personnes, c’est là la principale mission du collectif.
On Vaut Mieux Que Ca !

106 thoughts on “Le collectif OnVautMieuxQueCa n’a publié aucun livre!

      1. Sauf que ce n’est pas « votre » nom. #OnVautMieuxQueCa, c’est une initiative populaire qui appartient à tout le monde (et donc pas a vous).
        Ensuite, vous annoncez avoir déposé un Creative Commons sur #OnVautMieuxQueCa, mais vous avez demandé la permission du créateur du logo d’abord? Vu qu’apparemment, il a pas été prévenu du truc…
        Et puis ensuite, c’est eux qui ont lancé #OnVautMieuxQueCa. Pour moi, ils ont toute légitimité à sortir un bouquin dessus (et qu’on me parle pas d’usage commerciale! A 3€ le bouquin pour 9 auteurs (ils gagnent quoi? 1 à 3 cents par bouquin par auteur? A moins d’être un véritable best-seller -ce qui serait, qu’on se le dise, dans l’intérêt de #OnVautMieuxQueCa quand même…-)

        1. Ben non c’est pas notre nom. Incroyable. Par contre, le collectif On Vaut Mieux Que Ça, généralement, ça nous désigne, d’où le confusionnisme. Pour le logo, c’est effectivement libre de droit, et il on en a beaucoup parlé en interne (s’il déclare le contraire, c’est qu’il est de mauvaise foi, sinon nous n’aurions plus pu l’utiliser). Ensuite, non, ce n’est pas eux qui ont lancé OVMQC, je sais c’est choquant, mais c’est vrai, le projet initiale date d’il y’a bien plus longtemps (mais était plutôt vague). Enfin, si la légitimité doit se calculer à l’ancienneté, alors nous ne sommes plus une organisation horizontale (donc cette soit-disant légitimité est plutôt remise en doute pour tout le monde, sortir un livre sur un mouvement d’über-partage qui a deux mois, ça n’a pas de sens en y réfléchissant). Et enfin, le gain d’argent pour eux est minime… mais leur gain de notoriété est potentiellement énorme; uniquement pour leur propre nom. Ce qui est dérangeant, ce n’est pas l’idée qu’ils se font de l’argent, c’est qu’ils se mettent en avant, en utilisant la parole de ceux qui ne l’ont jamais (ce qui entre ainsi en parfaite antithèse de notre mouvement).

          1. Le collectif On Vaut Mieux Que Ca, soit, généralement, ça vous désigne, on est d’accord.
            Le titre du bouquin, c’est pas « Le Collectif On Vaut Mieux Que Ca ».
            Et non, ils ne disent pas le contraire (si vous étiez allez voir ce qu’ils avaient à dire sur la question, vous le sauriez)
            « Les déclarations selon lesquelles il serait sous licence Creative Commons sont fausses. […] Cela dit, l’utilisation du logo sur la couverture ne signifie en aucune façon que nous aurions une quelconque exclusivité dessus, il reste bien entendu libre d’utilisation pour quiconque se sent l’envie d’apporter sa pierre à la dynamique générale #OnVautMieuxQueCa. »
            Je trouve également hypocrite des les accusés de se mettre en avant sans même avoir lu le livre. De ce que j’ai pu y voir, seul leur prénom sont mentionné sur la couverture (à côté d’un énorme #OnVautMieuxQueCa. pas de nom de chaines youtube, de page fb ou autre), et des passages que j’ai pu lire, ils ne se mettent nullement en avant. Ce qu’ils mettent en avant, c’est surtout le mouvement.
            Et je ne vois pas le problème d’utiliser sa parole quand on le peux. S’ils devraient se taire sous prétexte qu’ils ont plus de visibilité que le reste des gens, alors personne ne parlerait jamais, car des qu’ils obtiendraient de la visibilité, ils devraient se taire.
            Pour finir, je ne vois pas en quoi ils « utilisent » la parole de ceux qui ne l’ont pas. Aux dernières nouvelles, c’est eux qui ont écrit le bouquin, avec leur point de vue à eux et leur ressenti à eux. Ils utilisent donc leur propre parole.
            Si ce com est « trop long », dites le moi, je le poste en deux morceaux.

          2. Bonjour, je partage particulièrement l’argument final « Ce qui est dérangeant, ce n’est pas l’idée qu’ils se font de l’argent, c’est qu’ils se mettent en avant, en utilisant la parole de ceux qui ne l’ont jamais » ce qui, selon moi reste le fondement de l’initiative. D’ailleurs les témoignages le prouvent. Dommage ;-(

  1. Comme le but du collectif est de libérer la parole il faut aussi aller la chercher auprès du plus grand nombre. Beaucoup de personne sont touchées par les réseaux sociaux et internet mais beaucoup d’autres ne le sont pas (d’où l’intérêt d’utiliser un autre canal de communication). Beaucoup se retrouve dans OnVautMieuxQueCa et le but est de toucher encore plus de personne, celles qui n’ont pas encore été touché par cette initiative.

    Je vois déjà quelques commentaires sur un recours possible et de mon humble opinion, cela va totalement à contre courant de ce qu’est OnVautMieuxQueCa. C’est une initiative magnifique en France, quelque chose que chacun d’entre nous aurait dû initier bien plus tôt tout comme Nuit Debout. Je peux comprendre le fait de ne pas vouloir céder à l’usage commercial, l’idéal aurait été de proposer un e-book gratuit mais cela obligé à rester dans le même canal de communication. Tant que le message n’est pas altéré (ce qui n’a pas l’air d’être le cas du tout), je n’y vois aucune raison de ne pas laisser faire tant que le mouvement prend de l’ampleur.

    1. Juste, nous ne pouvons pas laisser d’anciens du collectif, qui en sont sortis pour des raisons solides (que nous préférons éviter de communiquer afin de ne pas créer de drama, et éviter d’entacher leur image) utiliser un nom libre de droit à un usage commerciale et promotionnel (dans l’idée où ils se mettent en avant, en tant que porte-parole des témoins (ce qui est, totalement à l’encontre du mouvement)).

      The Initial Big Brother

        1. Ca dépend desquels en fait. Et éjecter, c’est un bien petit mot. On va dire que les rapports étaient tellement conflictuels, et les volonté tellement contradictoire; que c’était soit eux (un petit tiers du collectif) qui partaient, soit nous (deux gros tiers du coup).

        1. Faux. Les temps d’impression ne sont pas plus longs chez un éditeur indépendant.
          La portée du livre non plus. Ca permettra juste de passer aux auteurs dans les grands médias.

          1. Je suis peut-être néophyte sur la question, mais j’ai beaucoup de mal a imaginer qu’un livre publié par Flammarion et un livre publié par un éditeur indépendant se feront distribué de la même façon, avec la même ampleur et dans des conditions similaire.

          2. @Lacapere R : tu est peut être néophyte, mais tu as parfaitement raison.
            @George :
            Les temps d’impression ne changent pas radicalement (c’est surtout en fonction de l’imprimeur, si il est à l’étranger ou pas en fait), mais ce n’est pas la question : au niveau logistique, en terme de promotion, de nombre de tirages, de visibilité, de distribution, Flammarion est bien plus puissant et peut donner un retentissement beaucoup plus grand au livre & au mouvement. Et être visible dans les « grands médias » est justement la condition la plus importante pour qu’un livre ait beaucoup de succès.

            Sinon, je n’ai pas vraiment d’avis sur la question honnêtement, j’aurais bien aimé avoir une explication claire et plus ou moins objective de ce conflit interne, surtout que je débarque un peu et que les youtubers qui ont quitté le collectif m’ont l’air tout aussi pétris d’idéaux, de rêves et de bonnes intentions que ceux qui sont restés. Ça n’a pas suffit apparemment :/

      1. Pas grand monde vu le prix du bouquin.

        Ca permet juste à Flammarion de se faire une jolie publicité en revendiquant l’édition du bouquin #OnVautMieuxQueCa et à de futures politiciens proches du PG et des syndicats étudiants de mettre quelques lignes de plus sur leurs CV.

        Attitude carriériste politicienne de quelques uns qui gâchent tout.

  2. Si vous refusez de donner la raison de leur départ, vous nous refusez le droit de comprendre le pourquoi du comment. Je vous suis depuis le début, je suis vos chaine et les leurs. Je prends donc pas parties.

      1. Oui, c’est vrai que l’insinuation passive-agressive c’est tellement plus digne que la vérité.
        Soit tu ne les « attaque pas », comme tu dis, soit tu le fais honnêtement et tu t’expliques.
        Mais là, c’est juste ridicule.

        El Charpi.

        1. [Modéré]. Néanmoins, sauf si c’est réellement nécessaire, nous n’expliquerons pas le pourquoi du comment on a dû faire scission. On préfère éviter cette espèce de pugilat stérile.

          Désolé de ne pas pouvoir répondre à tes questions.

          1. Si tu me fais culpabiliser, tu vas commencer à ressembler à mon patron.
            Si vous ne donnez pas la raison, je n’ai pas moyen de choisir entre eux et vous, c’est peut être vous qui avez changer votre fusil d’épaule et eux qui sont rester fidèles à leur engagement (celui là même que je respecte et que je croyais commun à vous, eux et moi). Bref, et si il utilise ce capital sympathique et le capital financier que cela rapporter pour un acte politique. J’ai rien contre : votre mouvement est politique. Parler du travail et de sa violence, c’est politique.

          2. Totalement, et c’est d’ailleurs pour ça qu’on met les témoignages en avant, et pas nos personnes. C’est justement en parti pour ça qu’ils ont dû quitter le collectif (ce qui est relativement visible maintenant du coup). Et désolé pour la culpabilisation, juste que nous voguons dans des eaux infiniment trollesques en ce moment ce qui est un petit peu compliqué à gérer pour les nerfs (surtout qu’en principe on devrait pas être en train de gérer ça).

    1. Je suis du même avis que Zed. Il n’est pas compliqué de faire un état des lieux succinct qui ne « détruira pas la dignité des personnes » ou autre argument avancé au fil des commentaires pour justifier le refus de donner plus d’informations sur le départ d’une part des membres fondateurs.

      De ce que je vois ça me donne l’impression que le principal conflit était l’utilisation ou pas des médias dit traditionnel. La ou le collectif a refusé toutes les invitations télévisées etc, une part des membres jugeait plus utile d’utiliser les médias déjà existants pour toucher un plus grand nombre. Conflit d’idéaux mais je ne vois rien de particulièrement dégradant la dedans. Après le problème est peut-être autre, mais encore une fois, il n’est pas difficile de communiquer de manière neutre sur des dissensions entre les membres (Sans utiliser un ton passif agressif comme dans ce message. Comme l’a dit un autre commentaire, vous auriez put être beaucoup plus neutre en disant que vous n’étiez pas au courant mais que vous soutenez vos anciens collègues etc).

      Bref, la communication c’est difficile, bon courage. Mais on aimerait vraiment plus de transparence plutôt que cette sensation un peu puantes de drama internes. En voulant cacher l’histoire vous ne faites que la rendre plus visible.

  3. Bonjour,

    Je suis navré de découvrir ces querelles internes et leurs conséquences.
    Force est de constater que toutes les meilleures volontés du monde ne peuvent faire oublier la nature de l’Homme.
    De tous temps et en tous lieux, le succès à entrainé la discorde…
    Cependant, même si je comprend le bien fondé de la rancoeur que l’initiative du livre à créée, je doute que la voie des tribunaux soit pertinente.
    Elle déservirait l’âme qui se cache derrière ce #.
    Bref, les dissensions internes ont menés à une scission et nous avons la chance de vire dans une France ou désormais deux groupes vont chercher avec leurs personnalités, leurs convictions et leurs moyens à éveiller les conscience,
    Pour ma part, j’y vois du positif et je ne pense pas qu’à 3€ le livre, ils aient cherchés à s’enrichir personnellement sur le dos de nos idéaux.

    Cordialement.

  4. Bonjour,
    quid des propos qui figurent dans cet ouvrage? S’agit-il des témoignages? Y-a-t-il eu au préalable une autorisation des auteurs?
    D’avance merci
    Julia

  5. Personnellement je trouve que publier un manifeste est dans la continuité de la dynamique. Vous etiez tous ensemble au depart, et ca n est pas par hasard. Ce qui s est passé entre vous ensuite ne regarde que vous. Perso, c est ce qui sort de tout ca qui m interesse, pas le reste.
    J attends de lire ce bouquin pour me faire une idee non pas sur qui a raison, mais sur la qualité même du bouquin.
    Cordialement
    Louise

  6. Je fais un doublon avec mon commentaire Facebook, mais personnellement, je trouve leurs attitude inacceptable. Ils spolient une partie de votre travail, mais surtout, les contributeurs qui ont ici pu partager à la fois une partie de leur vécu, mais aussi, leur production (vous les publiez tels quel me semble-t-il?). N’ayant pas eu la possibilité de témoigner avant, maintenant je m’y refuse. Je refuse qu’un autre se fasse du fric sur mes malheurs. A mon humble avis, vous devriez les poursuivre. Ce n’est pas la production d’un livre recueil de témoignage qui est une mauvaise idée en sois, mais de le faire sans l’accord des principaux concernés. Je ne m’y connais pas en droit, mais je pense que vous avez deux raisons solides de les attaquer : la licence Creative Commons (en rapport à l’utilisation commercial) et la propriété intellectuel. J’espère en tout cas que quelque soit votre décision à la suite de cette publication (les attaquer ou non, modifier votre démarche, etc.), vous nous en informerez. Bien du courage à vous, et, malgré cela, merci d’avoir créé ce mouvement.

    1. Merci pour ton commentaire. Il me semble néanmoins que le livre ne comporte pas de témoignages, il s’agit juste de leurs discours (qui fait 40 pages d’aprés ce que j’ai entendu). Cependant, je ne peux pas confirmer, les auteurs ne nous ont pas partagé ce livre, donc nous ne connaissons pas le contenu.
      Pour nous, les témoignages appartiennent à leur auteurs, même si nous les relayons et les mettons en forme, cela reste à eux.
      La licence creative commons a été posé sur les articles, graphismes et vidéos du collectif.

          1. Libre de droit, ça veux donc dire qu’EUX AUSSI ont le droit de s’en servir non?
            Ou alors vous vous l’être réservez pour vous tout seul?

          2. Merci de me répondre comme un homme politique me prenant pour un abruti, tout en évitant de dire que OUI, ils ont le droit de ce servir du logo pour publier leur livre.
            Merci beaucoup.

          3. Je ne veux pas être méchant, mais sans Usul, osons causer, le Fil d’actu et d’autres. Votre mouvement serait resté dans l’anonymat le plus total. Je trouve un peu mal placé de faire le procès de personnes qui vous ont aidé par le passé. Vous vous voulez un monde qui change mais vous êtes exactement dans la même optique que le monde que vous tentez de combattre. Pourquoi parler d’argent, de licence ? Ce sont les armes d’en face. Vous valez mieux que ça .

      1. Effectivement parler de la valeur travail et de la tension qui s’exerce pour la plupart des personnes dans les conditions de réalisation du travail est politique ! Plusieurs chercheurs en sciences sociales penchent depuis des années sur le sujet. Leurs travaux les conduisent parfois à contribuer à des mouvements politiques sur la base de propositions concrètes. Je pense à Dominique Méda par exemple assez connue (mais il y en a d’autres). En revanche, là, le recueil et l’analyse des témoignages ne s’est pas déroulé dans un cadre « à jeu égal », et même si la parole reste de la propriété des auteurs, elle est utilisée pour servir une cause. Légitimement, les auteurs sont dépossédés. La morale est aussi une affaire politique, dans ce cas ça s’appelle l’éthique « ne fais pas à ton prochain ce que tu ne veux pas qu’il te fasse ». A méditer !

      2. Merci de m’avoir répondu.
        Il semblerait effectivement que le livre ne comporte pas les témoignages, néanmoins, je désapprouve toujours autant leur démarche.
        Quelle que soit la raison de votre séparation, le fait est que vous, vous continuez de travailler pour permettre à chaque citoyen, à chaque salarié, vacataire, intermittents… De faire entendre sa voix. Et lorsqu’ils choisissent de venir témoigner ici, ils ont une idée globale de par qui va être reçu leur témoignage, et comment il sera véhiculé. Certes ils ont contribué au lancement de ce mouvement, néanmoins, n’en faisant plus partis (volontairement ou pas, depuis longtemps ou pas) je trouve ça moyen qu’ils se servent de ce mouvement pour leur fin personnelles. Qu’en bénéfices secondaires, ce mouvement récolte quelque chose (plus de participants, plus de visibilité, plus de soutien), c’est possible, mais si le but n’avait été que pour le mouvement, et non pour eux, le livre aurait été anonyme, ils auraient donné la parole au minima à un échantillons représentatifs de travailleurs impactés par cette future loi travail, et qui souhaite témoigner, le livre serait disponible gratuitement… (« Si on peut trouver le livre gratuitement sur amazon, alors les libraires indépendantes mettent la clé sous la porte. » Amazon c’est mal, mais Flammarion c’est bien? Et d’ailleurs, ils pourraient tout aussi bien le mettre en version gratuite sur leur site…). Ah! Et bien évidement, ils n’ont pas (encore) pensé à ce qu’ils vont faire de leurs bénéfices… Et là, on parle que de sous, pas de leur popularité, de leurs vue sur Youtube qui vont, de fait, aussi leur rapporter des sous… Bref, personnellement je ne soutiens pas cette action et l’idée qu’il me semble la sous-tendre.

        1. « le livre aurait été anonyme », oui bien sûr, c’est aussi pour cela que je disais « auteur », car évidemment celles et ceux qui signent le livre cherchent à se distinguer (dans la querelle interne au mouvement ?), ils s’approprient et deviennent auteurs à la place de tous les anonymes. Alors que comme toi, c’est la diversité des témoins, de leurs expériences, de leurs vécus au travail -simples citoyens- qui me semble être la vraie valeur de l’initiative. Si la querelle légitime cette attitude, on est malheureusement dans une situation à bien courte vue ;-(

        2. Je préfère ne pas rentrer dans le débat de la légitimité, n’ayant pas d’avis arrêté, mais autre chose m’a un peu fait tiqué :
          Comparer Amazon et Flammarion, et les mettre dans le même panier, c’est comme comparer le fermier industriel et la chaîne de supermarché Carrefour – dans l’éventualité où Carrefour serait dans une position quasi-hégémonique sur internet dans une grande part des pays du globe. Ce n’est vraiment pas la même échelle.
          De plus, Flammarion appartient à Gallimard, qui reste à ce jour un éditeur à peu près indépendant – à comprendre ici que la famille Gallimard possède près de 90% de son capital. Après, bien évidemment, on peut critiquer les choix éditoriaux du groupe d’édition (Madrigall), dénoncer sa quasi main-mise sur les prix littéraires, et cetera. Mais comparer ça à Amazon qui fait fi des droits et de la dignité de ses employés (ce que dénonce principalement #OnVautMieuxQueÇa) et qui à contribué – et contribuera encore- à la fermeture d’un bon nombre de librairies indépendantes dans les pays où il s’est implanté, il y a un grand pas…
          Par ailleurs, ils ne peuvent pas rendre disponible gratuitement leur livre sur leur site et en parallèle le mettre payant sur Amazon, c’est un des éléments fondateurs de la loi sur le prix unique du livre.

          Je suis cependant d’accord sur ton dernier point : l’argent récolté mériterait beaucoup plus de transparence étant donné la situation un peu spéciale, et même si l’on ne parle que de quelques centimes par youtubers (8% du prix du livre environ, soit 0,24 centimes divisé par… 9? = 2,6 centimes / livres / auteur) c’est une question de principe en effet.

  7. Franchement cette communication, faisant état de dissension internes sans les préciser, le ton très passif-agressif etc … Ca me fait dire que c’est le genre que problématique que tu genre en interne, tu nuis pas a un mouvement globalement pour des histoires de vexation qu’elle soit individuelle ou collective

    Que vous le vouliez ou non vous portez un message politique et ce que vous faites la ça s’appelle du friendly fire et ça aide personne (enfin si ça aide El Khomry, les anti nuit debout, et autres conservateurs effrayé par ce début de mouvement social d’ampleur)

    (Et franchement un bouquin a 3e, avec une dizaine d’auteurs, le retour sur investissement commercial ils vont avoir du mal à l’avoir, a moins d’en vendre un a chaque français, plus qu’une démarche commerciale c’est vraiment une démarche de diffusion idéologique)

    C’est tellement triste de voir les fissures du mouvement arriver aussi tôt …

      1. Certes, mais au lieu de laisser entendre que ces horribles salauds (que d’ailleurs on a viré du mouvement vous inquiétez pas) ont brisé d’un livre d’un seul la pureté du signe de ralliement qu’est (etait ?) le #onvautmieuxqueça , peut être que quelque chose de plus modéré , comme déclarer que ce n’est pas le collectif de vidéastes mais écrit par des gens qui en sont issue, que vous ne connaissez pas encore le texte et que vous le regarderez avec attention, que vous êtes déçu du déroulé des choses mais que vous ne doutez pas de la sincérité d’une démarche positive chez vos camarades vidéastes

        Ces tirs amis sont très dommageable pour tous, c’est ce qui plombe perpétuellement les mouvements étudiants par exemple

        L’escalade à la pureté idéologique (ou alors à la pureté de non engagement partisan ici) ça me fait penser a tout les trotsko qui se tirent continuellement dans les pattes, le grand capital se délectant alors que les adversaires qui auraient pu être les plus féroces à sont encontre préfèrent en fait s’entre tuer parce que « pour être dans le mouvement faut être pur »

        (Bon si ils sont tous en train de discuter une entrée au PS je retirerai ce message, mais ça m’étonnerait quand même pas mal :p )

        1. En fait le problème c’est qu’il y a déjà pleins de gens qui s’opposent réélement à votre mouvement et ça serait vraiment triste de se trouver de nouveaux ennemis qui n’en sont clairement pas

          1. @Renaud : Je partage ton avis, ça aurait pu être géré autrement. Après, je comprends aussi leur frustration vis à vis de ce livre, et leurs auteurs auraient dû eux aussi faire des efforts de communication pour au moins avertir les membres du collectif de leur décision de publier un bouquin.
            Mais l’homme est ce qu’il est, et nul n’est parfait !

            J’espère en tout cas de tout cœur que vos deux groupes maintenant distincts continueront à avancer dans la même direction et à continuer leurs actions, vous et les nuitdeboutistes m’ont redonnés espoir, et c’était pas gagné.
            Merci.

  8. Il serait temps que vous réalisiez que votre mouvement est politique, je dirais même anticapitaliste pour être plus précis. Vous essayez de mettre à jour l’exploitation des gens par le capital, et que le système pousse vers des attitudes inhumaines. Il serait donc temps d’arrêter de rejeter ce qui a un rapport avec la politique. Si vous souhaitez être aussi impartials et transparents que vous prétendez l’être, pourquoi ne pas publier la raison, et l’historique de la séparation des gens à la base de ce collectif, avec l’avis des 2 camps pour montrer réellement pâte blanche.

  9. Bonjour,

    Si j’ai bien compris le problème majeur est l’utilisation du  » #OnVautMieuxQueCa  » comme titre du bouquin parce qu’il donnera l’impression que c’est bien le collectif qui a écrit ce livre et il profitera de sa popularité pour attirer les gens? Est-ce que le nom  » #OnVautMieuxQueCa  » est protégé d’une quelle que manière que ce soit pour éviter que n’importe puisse s’en servir librement notamment à des fins commerciales?

    Personnellement même si c’est bien qu’un maximum de personnes puissent prendre connaissance de ce combat, je trouve cette initiative vraiment sournoise car de toute évidence ils ont caché l’existence de ce projet jusqu’au bout, c’est qu’ils savent bien qu’ils ont fait un sale coup dans le dos du collectif #OnVautMieuxQueCa. Pour moi c’est une initiative totalement intéressée (pour l’argent, pour augmenter sa popularité etc.), on sait bien que de nos jours des livres sortent sur tous et n’importe quels sujets dans le but exclusif de vendre, dès que quelqu’un/quelque chose devient un tant soit peu populaire cela intéresse une maison d’édition qui se jettera sur l’occasion pour sortir un bouquin et donc faire de l’argent, même si ça ne devient pas un bestseller. Les petits bouquins thématiques à prix bas pullulent dans les libraires (j’ai été libraire).

    Si le livre en question ne publie pas les témoignages et commentaires publiés ici et sur les pages facebook liées au collectif ça va mais c’est l’utilisation trompeuse du  » #OnVautMieuxQueCa  » en titre qui pose problème je pense.

    1. L’auteur du logo (qui fait parti du Fil d’Actu, qui a participé à la rédaction du bouquin), l’a laissé absolument libre de droit pour que quiconque puisse l’utiliser comme il veut sans avoir à payer quoi que ce soit.
      Ensuite, je pense pas qu’on puisse parler d’intérêt financier pour un bouquin qui sera vendu 3€ avec 9 auteurs différents (je peux me tromper, mais ça va dans l’ordre de quoi? Du centime par bouquin vendu par auteur?).
      Pour la popularité, je sais pas. Ils ont signé avec leur prénom, et de ce que j’ai lu, je n’ai pas vu le nom de leur chaines youtube ou autre, j’ai vraiment l’impression qu’il s’agit d’un bouquin qui met en valeur le mouvement.
      De ce que j’ai vu de la préface et de ce qu’on dit les auteurs, il s’agit de leur ressenti et de leur opinion à eux et pas de témoignages ou de commentaires publiés.
      Et de ce que j’ai pu comprendre, ils se sont un peu fait éjecté du collectif, et la communication (d’une part comme d’une autre) semble assez inutile (c’est ce que j’ai en tout cas cru comprendre à partir de cette réponse venant d’un modo de cette page: « Ca dépend desquels en fait. Et éjecter, c’est un bien petit mot. On va dire que les rapports étaient tellement conflictuels, et les volonté tellement contradictoire; que c’était soit eux (un petit tiers du collectif) qui partaient, soit nous (deux gros tiers du coup). »)

  10. Bon, j’étais en train d’écrire un très long pavé, un peu acerbe, autant par rapport au fait d’avoir réussir un scission tellement violente que vous ne pouvez plus communiquer entre « Collectif Officiel » et anciens, qu’à la manière dont vous communiquez au reste du monde sur cette « affaire ». Je vais essayer de faire plus synthétique et si possible moins désagréable.

    Je suis juste très déçu qu’autant de gens dont je respecte (voire admire) le travail, que ce soit celui de cinéaste ou celui mené pour l’initiative On Vaut Mieux Que Ca, ne soient pas foutus d’accepter un conscensus qui n’exclue pas différentes formes d’actions. Nous donner la parole, à nous, « Le Peuple », c’est génial. Et c’est politique.
    Dommage que vous n’ayez pas réalisés que ce n’était pas forcément en contradiction avec d’autres initiatives.
    Dommage d’en être arrivé à se séparer alors que vous semblez tous défendre de nombreuses idées similaires.
    Dommage que votre hashtag, qui semblait être destiné à être réapproprié par toute personne qui pensait en avoir la légitimité, soit au coeur d’une telle discorde.
    Dommage que vous soyez en train de vous tirer dessus mutuellement alors qu’aucune des différentes initiatives ne me semble être en opposition radicale.

    Je continuerais à suivre ce que vous faites, tous (autant en tant que cinéaste individuellement que vos différents collectifs), par ce que j’y vois beaucoup de travail de bonne qualité.
    Mais par pitié, si vous voulez continuer a améliorer les choses, commencez par vous arrêter là dans le massacre mutuel…

    1. Salut, je pense que l’intention étaient justement de ne pas se tirer dessus …
      Malheureusement au vu de ce qu’ils ont dit, ils ont été forcé a le faire… Car ceux qui ont écrit le livre s’expriment presque au nom du collectif on vaut mieux que ça, en utilisant en plus des méthodes anti-démocratiques tel que les licences férmés, l’édition chez flammarion ou pire, la pub chez les médias. Ce qui montre en plus que ces gens n’ont aucun amour propre, puisque ce sont les plus prompts à critiquer la télé, et qui ensuite s’en servent massivement, pour s’aproprier une parole citoyenne.
      Bonne soirée

    2. super d’accord

      mais je crois que c’est un problème d’age, une ouverture d’esprit .
      Tout s’acquières, rassurez vous 🙂

      TOUS ENSEMBLE !

  11. Je ne vois pas l’intérêt d’un tel communiqué à part jeter en pâture aux médias les divergences au sein d’un collectif militant dont ils sont évidemment très friands car cela leur donne une occasion inespérée de casser le mouvement que vous avez réussi à déclencher. Je ne connais pas les motivations qui ont conduit à leur séparation du collectif d’origine, mais la publication d’un tel texte me paraît hautement irresponsable de la part de celleux qui prétendent être au service de la cause commune.

    1. « la publication d’un tel texte me paraît hautement irresponsable de la part de celleux qui prétendent être au service de la cause commune », c’est pour le moins une décision précipitée si la cause est effectivement commune !

  12. Premier message que je laisse ici.
    Je comprend les critiques de personnes redoutant que ce « conflit » ne fasse plus de mal que de bien au collectif, se plaignant que ce genre de problème devrait être géré en interne plutôt qu’en public.
    Dans un monde idéal, rempli de gens de bonnes volontés, c’est évidement ce qui aurait du se passer.
    Sauf que, d’après ce que j’ai compris (et ça ne m’étonne guère venant de Osons causer, les autres je les connais moins), l’initiative de se mettre en avant (médiapart et cie), les tentatives de récupérations multiples, donc le bouquin n’est qu’une suite logique, vient avant tout d’un groupe, qui souhaite avant tout utiliser ce mouvement à des fins personnelles, ce qui, vous en conviendrez, est en totale contradiction avec les valeurs véhiculer par « on vaut mieux que ça ».
    Comment répondre, autrement que publiquement, à une initiative telle que celle ci ? Laisser pisser, sans même avoir été consulté sur le contenu, avec le risque de voir que ce bouquin dessert complètement les propos de base ?
    La forme de ce démenti laisse peut être à désirer, mais comment traiter avec des « escrocs » (le terme est peut être un peu fort, mais je l’assume), autrement que comme cela ?

    1. Pourriez-vous prouver que les auteur-e-s de l’ouvrage souhaitent « utiliser » le mouvement à des fins personnelles davantage que les membres actuel-le-s du collectif ? On n’en sait toujours rien du comment du pourquoi de la scission, pour ce qui nous concerne il se pourrait très bien qu’elleux aient été « laissé-e-s partir » parce que leur vision ne convenait pas à celles d’une autre minorité plus puissante comme cela arrive souvent dans les collectifs militants…
      Honnêtement ces querelles me paraissent bien stupides et stériles, tout comme celles portant sur le médium employé pour la publication – comme si l’utilisation de Youtube (donc de Google), de Facebook et de Twitter était en soi plus éthique et moins intéressée que le recours à un éditeur classique… On aurait mieux fait de se taire et de continuer à servir la collectivité.

      1. Merci d’avoir rappelé que les médias utilisés pour l’intégralité des campagnes de ce type appartiennent à des multinationales, c’est quelque chose de parfaitement juste que l’on a tendance à oublier. Personne ne peut être pur à 100% dans ce monde si il veut avoir un impact, et montrer du doigt un outil efficace simplement parce que cet outil appartient à une grosse machinerie patronale équivaut à dénigrer totalement tout les mouvements basés sur des réseaux sociaux, NuitDebout et #OnVautMieuxQueÇa en tête.

  13. Le collectif #OnVautMieuxQueCa » n’a, sur ce communiqué, aucunement attaqué qui que ce soit.
    Le discours est objectif, Il explique simplement aux internautes que le collectif actuel n’est pas l’auteur de ce Livre.
    il rappelle aussi qu’il est interdit, selon la licence « Créative Commons », d’utiliser ce nom à des fins commerciales.
    Le mécontentement n’y est même pas mentionné.
    Ce qui créée le conflit est simplement le débat qui s’en suit sur cette page.
    Ne nous mettons pas en travers de ce qui est ici un problème qui se règle entre les anciens et actuels membre du collectif.
    Ce qui est certain c’est que certains répondants sur cette page devraient peut être s’abstenir et laisser la politique à ceux qui ont créée ce collectif, afin que les communiqués intéressants tels que celui ci ne se voient pas entachés d’une querelle inintéressante et qui fait obstacle au message du discours initial.

    1. Tommy, si tu penses que je suis un des membres du collectif : Non.
      Juste un pauvre mec, derrière son pc de travail, en Bretagne près de Rennes, qui trouve ce genre de querelles médiocres et inutiles.
      Je me suis aussi renseigné auprès de l »autre » bord : « onvauxmieuxqueca.com ». Et je peux très bien leur faire de la « pub » aussi.
      Car je trouve, comme vous tous, que leur message est tout aussi important à faire passer que celui du collectif initial. En réalité ce sont deux messages identiques et liés par une base commune .
      Libre à chacun d’acheter, même a plusieurs, le livre ; Je lirai ce livre avec plaisir et engagement comme j’ai lu toutes les lignes de ce site.
      Mais arrêtons de donner chacun un avis avant de savoir quoi que ce soit et laissons les gens se faire une opinion propre.
      Alors on arrête de suite les querelles et on continue d’avancer plutôt que de stagner sur de tels sujets qui s’éloignent énormément du « combat » commun à tous.

      1. Mais aucun souci. Nous trouvons également ce site très intéressant et utile dans la période, c’est bien pour ça que nous n’avons pas étalé nos différents publiquement quand nous avons été exclus. Avec cette FAQ, nous faisons juste une petite mise au point pour éviter les malentendus. Perso, je n’ai aucun conflit avec le collectif On Vaut Mieux Que Ça, je sais où sont nos ennemis, et ils ne sont certainement pas ici.

  14. Je ne suis pas au fait de toute l’histoire, mais de ce que j’en lis, ça me rappelle ma jeunesse militante: on était 30 à militer au sein d’un collectif, et sur les 30 il y en avait 5 qui préparaient leur parcours politique.

    1. Met 5 gauchiste dans une pièce. Au bout d’une heure, ils auront créé 7 partis différents. ^^
      Et ouais, ça me rappelle aussi ma jeunesse à la fac, avec ces AG stériles, qui ressemblaient plus à des concours de rhétoriques qu’autre chose. Cette volonté de se mettre en avant, de se démarquer, c’est très puéril. Je regrette que « On vaut mieux que ça » ait du mettre en ligne ce message, mais je vois pas comment il aurait pu en être autrement, tant la sortie de ce bouquin me semble contraire aux idées premières véhiculés.

      1. Aaah ces fameuses AG… La déception que j’ai pu y ressentir…

        En même temps c’est aussi la force de la Gauche: là où l’ex-UMP va écraser toute voix discordante et se rallier au leader, à gauche (pas forcément au PS, qui s’est UMPisé ces derniers temps), on discute, on pinaille, on débat quoi. Alors oui ça met du temps, et des fois c’est stérile, et des fois certains sont calculateurs et arrivistes (aucun rapport avec la situation actuelle je précise, je parle de la gauche en général), mais des fois, ça avance et ça respecte les vues de chacun. Et ça, c’est important.

        (Et même des fois ça débouche sur quelque chose!)

  15. Très tendance de cracher dans la soupe !!!
    N’achetons pas ce livre écrit par des opportunistes qui n’ont pas honte d’avoir vendu leur âme au diable.Pas joli, joli.

  16. En même temps, on va agir comme des individus à part entière, avec un esprit et tout, même un sens critique (si si!), et aller voir sur leur site ce qu’ils en disent, non?

    Comme ça on pourra commencer à avoir une meilleure vision d’ensemble, pas pour juger, mais pour commencer à ébaucher un avis.

  17. Et bah ! Y’en aura toujours pour foutre la merde…
    Qu’ils fassent un bouquin… soit. Mais avec le même nom que ceux qui font tout le taf ? C’est quoi l’idée ? S’approprier le mouvement et faire croire que c’est eux qui le dirigent alors que… non ? Ça pue ! Ça mérite effectivement une info pour celles et ceux qui pourraient croire qu’acheter ce livre c’est soutenir tout le travail de récolte et publications des témoignages effectué.
    Sérieux, c’est pas honnête ! Les auteurs du bouquin là, vous puez !

    1. Les auteurs de ce bouquin font partie de ceux qui ont lancés le mouvement ! Et ils ont beaucoup travaillés aussi dans ce collectif …Comment peuvent-ils s’approprier un mouvement dont ils ont fait partie avec d’autres (toujours présents) dès les origines ?? Le prix du livre sert à couvrir les frais d’impression … vous en connaissez beaucoup d’autres des livres à 3€ mise à part les tout plat à 2€

    2. Est-il possible que tu te renseignes sur le « pourquoi » et le « comment » avant d’écrire de tels aberrations ? . il me semble que tu as lu ni le communiqué principal qui figure en haut de cette page, ni lu la présentation du livre par ses auteurs.

  18. Par respect par les personnes qui ont raconté leurs histoires ici, ce désaccord ne devrais pas être traité ainsi en place public. Peux importe la violence des conflits. Vous êtes sur internet rien ne se perd. Quelqu’un qui a livré son histoire ici a fait confiance au collectif pour qu’il n’entache pas son témoignage. En vous méprisant ainsi vous méprisez aussi la confiance que les gens vous ont confiés.

  19. Ce qui moi me laisse perplexe c’est que vous fassiez un tel étalage de ceci ici !!!!

    Tous ceux à l’origine et qui ont été exclus, ont pris la décision de ne pas en parler en tout cas pas aussi frontalement que cela !!!

    Ce que vous faites et à la limite de la diffamation !! Vous les faites passer pour des méchants alors qu’ils font partis de ceux qui ont lancer tout cela ! Vous leur cassez du sucre sur le dos … Allez lire ce qu’ils disent ! Contrairement à vous, ils n’attaquent personne !!! Ceux qui desservent le plus tout ce bel élan c’est vous avec votre attaque ouverte à la vue de tout le monde avec des raccourcis et des non dits !

    Respectez ce qu’ils font tout comme ils respectent ce que vous faites !

    Ils ne font pas ça pour l’argent … ok le livre est à 3€ car bah imprimer un livre a un coût papier, impression et tout les personnes de l’imprimerie ayant travailler pour le lancement de ce livre ! Mais à 3€ le livre vont pensez vraiment qu’ils vont faire un profit monstre Oo … Et ils l’ont dit eux même, que s’il y a des retombées financières ils diront à tous ceux qui voudront le lire ce qu’ils vont en faire ! La version numérique est payante aussi … Mais ca tout ça c’est lié au marché du livre ultra réglementé !

    Le résultat de tout ça, c’est que les insultes pleuvent sur des gens qui participent activement à tous ce qui se passe en ce moment aussi bien dans le collectif quand ils l’ont créés jusqu’à ce qu’ils en soient exclus, que par leur chaîne … Vous poussez les gens à choisir un camp au moment où l’on devrait être tous unis ! C’est ce que vous voulez ? Regardez deux minutes le nombre de commentaires insultants … c’est vraiment ça que va devenir cette belle initiative ???

  20. J’aime bien me faire censuré des réponses sur la page d’un groupe censé libéré la parole publique…
    Sérieux, vous pensiez quoi, que je le verrais pas?

      1. A l’attention de  » The initial Big Brother  »
        J’ai lu tous vos commentaires,

        je vous ai trouvé très virulent et agressif, avec tous vos sous-entendus et vos non-dits, votre ton sarcastique, votre ironie douteuse…. Vos commentaires sont également sophistiques (procès d’intentions, emphase, entre autres) – faute de preuves, ça ressemble plus à des attaques personnelles qu’autre chose. Tout ce que vous faîtes, c’est de balancer des petites piques, par-ci et par-là, sans jamais étayer votre propos. Par ailleurs, vous n’avez pas du tout respecté le principe de précaution, qui était pourtant de rigueur : par conséquent, vos propos en ressortent diffamatoires.

        A moins de vous faire confiance aveuglement, on ne peut que se montrer méfiant, perplexe, et déconcerté face à un tel spectacle. Ce n’est pas du tout constructif et a fortiori utile. Au contraire, cela vous dessert complètement. Vos propos ne sont pas à la hauteur de votre cause, manifestement.

        Par conséquent, pour l’instant, je préfère m’écarter du mouvement « on vaut mieux que ça ». Ne le prenez pas mal. Y’a juste trop de choses en suspens.

  21. Je déplore que l’engouement autour de vos initiatives soit remplacé par la polémique autour de ce pamphlet…

    Espérons que tout ceci ne signe pas la fin du mouvement de partage, de témoignage, et d’analyse sociologique, car de « la misère du monde » à « on vaut mieux que ça », les différences sont légères, et « notre » travail aurait pu être le début d’un renouveau culturel, sociologique et politique, marqué par l’horizontalité.

    Allons de l’avant, on vaut mieux que de prendre parti dans vos disputes, qui nous sont inconnues, que de juger une situation qui nous est inconnue pour la majeure partie, ou que de céder à une curiosité mal placée.

    Sans aucune forme de jugement de ma part, ou en tout cas volontaire, notre émancipation collective est de loin plus importante que vos/leurs dissensions internes.

    Vive notre joie d’être sans haine
    Et de retourner au charbon
    En criant « les gens, faut qu’on s’aime ! »
    Et le chemin sera moins long.
    -Loic Lantoine, « A l’attaque »

  22. C’est moche ce qui vous arrive ! Il est important de bien différencier les deux initiatives, qui sont très différentes dans leurs intentions. (De mon point de vue l’intention est aussi importantes que l’action.)
    Bon courage dans cette épreuve et continuez votre action qui est salutaire !

    1. Mais pas du tout ! #OnVautMieuxQueCa c’est un mouvement qui regroupe les gens, qui s’est toujours définit comme horizontal et donc sans chef. Dissocier les deux « groupes » c’est séparer un mouvement de regroupement. C’est comme dire que Nuit Debout, On vaut meixu que ça, et les manifs étaient des trucs complètement différents qui n’ont rien à voir ensemble. C’est pas du tout le cas

      [Modéré: Les commentaires sont déjà assez agité comme ça donc faut se calmer un peu quand même, pour les attaques personnelles, ma boîtes mail est ouverte. (The Initial Big Brother)]

      Est-ce que ça rend leur parole et leur initiative moins légitime ? J’en doute fort. Le format papier va permettre de diffuser encore plus largement le mouvement, et c’est une bonne chose. C’est tout ce qui compte, pas la peine de se tirer dans les pattes et de donner du grain à moudre aux médias et personnalités qui se rient du mouvement.

  23. Beaucoup disent que vous censurez les commentaires qui renvoient vers les explications des auteurs. Du coup j’imagine que ce commentaire sera censuré… Mais je m’en fous. Sachez que vous êtes des [Modération: nous remplacerons ça par des *biiip biiiip*], vous ne méritez pas de représenter ce mouvement.
    Vous êtes incapables de prendre du recul sur ce que vous faites, et vous préférez faire des petites guerres sur internet plutôt que parler du travail. C’est à croire que vous n’en avez rien à foutre des travailleurs, et que vous n’y connaissez rien. Quant à réclamer le livre en version gratuite… c’est le comble pour vous qui prétendez défendre le travail. Vous êtes en train de vous faire une très très mauvaise pub, en plus de passer pour des furieux incapable de se contrôler. Restez donc dans votre cocon d’internet, et méprisez toux ceux qui sont en dehors, c’est impossible de prendre au sérieux une bande de gosses pleurnichards.

    1. Je ne peux que t’inciter à parcourir le site pour infirmer tes propos, et à ne pas tomber dans les travers que tu critiques (ce qui serait ridicule (pour les trolls, et autres insultes hasardeuses, je t’invites à m’envoyer des mails sur ma boîte perso; ce site est un lieu où les gens se parlent avec respect)). De plus, nous ne représentons rien, nous ne donnons qu’un espace de parole. Donc la prochaine fois que tu t’énerves, calme-toi un peu, bois un thé, prend l’air. Parler sur internet en s’excitant ça n’est pas efficace (pour avoir testé, c’est pas efficace).

  24. Bon…
    Je viens de me taper les deux visions du probleme (Du moins ce qu’on peut en comprendre en fouinant dans vos deux sites respectifs : onvautmieux.fr et onvautmieuxqueca.com) et soyons sinceres un gramme de seconde : tout ceci part bien trop loin.

    En ayant lut la totalite des commentaires presents ici (Et qu’on ne parle pas de « censure », renvoyer directement chez onvautmieuxqueca.com quand quelqu’un poste la moitie de leurs reponses en copier/coller j’appelle ca du gain de place et de la lisibilite. (Et surtout le respect de pensez qu’au moins ce sont ceux que l’on « attaque » qui sont a meme de se « defendre ».)) je pense simplement que personne n’a ecoute qui que ce soit. Ni ceux d’ici, ni ceux « exclus », ni meme les gars des commentaires. Tout le monde gueule, defends sa position et n’ecoute pas.

    Bien sur que onvautmieux.fr et onvautmieuxqueca.com ne vont pas se lancer des fleurs s’ils sont en desacord (Et quelque chose me dit que ce livre est un paver du desacord.) et pourtant on ne parle que de onvautmieux.fr comme de ceux ayant inities un mouvement d’attaque fourbe envers onvautmieuxqueca.com et d’eux d’avoir detruit la confiance. Non, onvautmieux.fr a le droit d’expliquer clairement quelque chose d’aussi etrange que tout ce que vous pouviez imaginer (Je vous jure vous allez etre surpris !) : ils ne sont pas en accords avec certaines idees de onvautmieuxqueca.com !

    Mais, ne serait-ce pas ici le droit a la parole, l’expression de ses pensees ? Peut-etre n’etait-ce pas l’endroit pour le faire mais n’ont-ils pas le droit de dire « Attention, ce ne sont pas les personnes de notre site qui ont publie ce livre. » la ou ils auraient put dire : « Ce sont des imposteurs ! Bruler les ! »

    Je pense que non. En lisant l’avis des deux parties on sent un melange de differences ideologiques. Et c’est ce qui fait que #OnVautMieuxQueCa est si puissant. Nous ne sommes jamais d’accords. Nous nous battrons ensembles sur ce point et nous engueuleront la avant de revenir a une poignee de main solide. Nous sommes Humain, bardes de differences.

    Onvautmieux.fr exprime sont desacord sur l’utilisation du mouvement dans un livre payant. Onvautmieuxqueca.com estime etre en droit de le faire pour diffuser le hashtag et ce qu’il implique. Qui a tord ? Personne et tout le monde. Oui onvautmieux.fr a gaffe et aurait du expliquer clairement que ce n’etait pas eux mais qu’ils verraient le livre pour mieux comprendre de quoi il en retournait. Onvautmieuxqueca.com n’avait pas a le faire dans le dos. Maintenant, on peut ce concentrer sur l’importance ?

    Quel impact aura ce livre ?

    La remuneration des auteurs me parait un bien pietre point a utiliser pour le critiquer. (3€ pour neuf auteurs, on sait qu’ils ne gagneront rien.) Dire que le fait que seul le nom apparaisse sur le livre ne les aidera pas a augmenter leur popularite aussi. (Pas de chaine YT indiquees ? Wikipedia vous expliquera qui ils sont.)

    Alors que sera l’impact ? J’ai envie de dire aucun. Aucun parce que ca ne fera que diffuser la pensee. Ce seront des avis contenues dans un feuillet de pages qui jauniront. Les gens ne changent pas en un claquement de doigts et ils leur faudra plus qu’un bouquin pour devenir un parfait militant #OnVautMieuxQueCa. S’ils achetent le livre ce sera pour deux raisons : ils connaissent le collectif et ont envie de se faire une idee dessus. (Avec un postulat de depart bon ou mauvais.) Ou ils ne le connaissent pas et voudront comprendr de quoi ils s’agit. Alors au lieu de vous enguirlander sur un sujet aussi stupide que : « Nan mais le hashtag il doit etre utiliser comme je le veux parce que ouin j’ai la verite absolue et toi pas. » je pense que preparer l’arrivee des lecteurs pour leur montrer que toutes differences d’opinions ne sera pas hachees menues (Oui je vous critique autant, onvautmieux.fr, onvautmieuxqueca.com et les gars des commentaires.) mais ecoutes et critiques constructivement.

    Vous voulez etre fiers de ce #OnVautMieuxQueCa ? Soyez alors ce que l’ont doit avoir : un citoyen ouvert, pret a debattre et a hurler tout en respectant son confrere. (Et meme les faschistes, parce que sinon c’est faschiste.)

    Ne vous prenez pas la tete sur « Cela avait-il le droit d’etre fait ? » mais sur « Que va-t-on faite desormais ? » et « Devrons-nous eviter ce genre de chose desormais ? »

    Je vous souhaite vraiment de comprendre rapidement que je n’ai pas donne un avis sur la sortie du bouquin mais bien sur la facon dont vous reagissez. Parce que vous pouvez hurler comme vous le voulez, c’est bien ces hurlements qui ne vont pas vers les bonnes questions qui vous emprchent de discuter.

    Sur ce.

    Bonne journee. (Soiree ? Nuit ? Appetit ?)

    Peter Queen

    1. Merci Peter. Un peu dingue toute cette histoire quand même ! :$…

      Et dire que pendant ce temps Antoine Deltour se fait défoncer par PwC à Luxembourg ! :$…

      Ah la la la ! Mais quand verrons-nous la justice sur Terre !? :O !

      Allez. Je vous laisse. Amitié & Peace ! ;D

    2. Tu as toi même beaucoup trop développé sur un sujet qui n’en valait pas réellement la peine, mais je partage grandement ton point de vue, je me vois donc dans l’obligation de te remercier pour ton commentaire éminemment bienveillant.
      Merci, donc, et au plaisir de te recroiser ici ou ailleurs.
      Dalleux

  25. C’est peut-être un détail, mais quand je vois le ton employé dans la modération (« quand on est poli, on ne… » « c’était bien trop long, ça flinguait complétement… ») je me dis que je n’aimerais pas être votre subordonné dans une entreprise. Ce qui est un peu dommage étant donné l’objet de ce site…
    D’autant plus bête que sur le fond, je (crois que je) suis plutôt d’accord avec vous.

    1. Ça tombe bien, je compte ne jamais être patron dans une boîte.

      Non sans blague, c’est juste que tu n’as pas trop vue ce qui a été modéré (ce qui est le but d’ailleurs), ça avait tendance à être quelque peu irrespectueux (euphémisme quand tu nous tiens). On va dire que j’ai essayé de tempérer ces jeunes gens en étant un poil sec dans le propos, et que ça n’a absolument pas marché (en gros, je me suis quelque peu planté). En tout cas, désolé si ça t’a choqué/gonflé, c’était pas le but.

  26. D’un côté vous dénoncez le côté ingérable et mises en avant personnelles de ceux qui ont quitté le collectif. Pourquoi pas. De l’autre vous vous revendiquez comme un moyen de donner l’accès à la parole à ceux qui ne l’ont pas et à quiconque se reconnaitrait dans #OnVautMieuxQueCa
    Par la nature même du mouvement, le livre a donc une certaine légitimité, puisqu’ils estiment toujours se reconnaitre dans le mouvement.

    Après, il est dommageable de faire ça sans vous prévenir et en profitant de leur situation. Et maintenant que c’est fait, vous paraissez aigris dans vos réactions et ça pourrit le mouvement de vos querelles internes.
    Espéraient ils que vous fermiez votre gueule pour ne pas faire de mal au mouvement ? Et en leur faisant un pont d’or pour s’appuyer sur le mouvement pour se mettre en avant. Ou peut-être ne sont ils pas si cyniques et estimaient que leur tiers avait autant de légitimité que vous à continuer à s’identifier à leur vision qu’ils ont du mouvement.

    Bref, une leçon de politique : soit le mouvement en pâtira énormément, soit l’un des 2 courants émergera, et je parie plutôt sur ceux qui sont prêts à user des médias. Ce serait peut-être bien que l’un d’entre eux vienne s’exprimer ici.

  27. « Fais ce que tu veux. Juste que tu soutiens des gens qui utilisent des témoignages anonymes afin de se financer et de se lancer en politique, mais tu fais ce que tu veux. »

    Ils n’utilisent pas les témoignages.

    Et quand bien même ils se lanceraient en politique ? Vous avez peur de quoi ?
    C’est pas des gens qui portent les mêmes valeurs que nous ?
    Ils ne dénoncent pas les même choses que nous ?

    Vous avez fait appel à eux justement parce qu’ils sont connus et peuvent atteindre beaucoup de monde, et ensuite vous leur demandez d’arrêter ?
    Parce qu’ils sont pas anonymes ?

    C’est pas un peu hypocrite ?
    En gros vous les avez utilisés, et maintenant ils deviennent trop gênants ? Ils prennent trop de place ?

    Allons y a fond, utilisons notre imagination :

    Si l’un d’entre eux arrive par je ne sais quel miracle à se faire élire président(e), ça serait mal ?

    C’est dommage, on pourrait dissoudre l’assemblée nationale et y mettre des citoyens, mettre fin aux privilèges des politiciens et faire des lois pour le bien de tous et donner le pouvoir au peuple … le tout en jouant au propre jeu des politicards, ça serait très con nan ?

    Et ce n’est qu’un exemple …

    Bref, j’ai bien du mal à voir pourquoi vous n’avez pas été capable de simplement vous séparer sans heurts à défaut de les soutenir …
    J’ai même du mal à comprendre pourquoi vous ne les soutenez pas, pourquoi vous n’avez pas confiance …

    Si dans un mouvement tel que celui ci on ne peut pas se faire confiance, alors on vaut quoi au juste ?

    Lionel

    1. Alors le collectif s’est d’abord réuni par similarité d’objet d’étude, positions. On pensait avoir les mêmes valeurs étant donné nos propos respectifs. Il s’est avéré que fil d’actu et osons causer ont entravé toutes nos réunions de travail, voire même ont fait obstacle à la construction d’onvautmieux. Autrement dit, on arrivait plus à travailler ensemble, étant donné qu’ils étaient totalement obsédés par les médias, ne pensaient qu’à faire les plateaux. On a passé des heures à tenter de s’adapter, de leur faire comprendre que maintenant, l’ouvrage d’onvautmieux s’était aussi s’occuper des témoignages, ils n’ont pas voulu comprendre. Comme ils étaient un frein à notre activité de recueil de témoignages, qu’ils nous empêchaient d’œuvrer à onvautmieux, on a fait un vote, et le collectif les a exclu. Quant au stagirite, il est parti de lui même ; Bonjour tristesse et Klaire fait grr sont venus sur la première vidéo afin d’apporter leur soutien, ils n’étaient engagés au cœur de l’organisation, ils n’ont rien à voir avec tout ceci.
      Autrement, sans l’éviction de ces deux groupes mentionnés au-dessus, c’était tous les autres qui partaient. Cela a été une bonne décision car nous avons pu nous consacrer pleinement à ces centaines de témoignages et avancer. A titre personnel je crois très fort en le « sois le changement que tu veux être dans ce monde » de Gandhi, je n’ai pas vu cela chez les groupes exclus qui pensent qu’onvautmieuxqueca est une marque qui nécessite du marketing et du storytelling (cf leurs interviews), une sorte de packaging politique à vendre, comme tous les autres politiciens le pratiquent. On a eu beau leur expliquer pourquoi on dénonçaient ces positions, expliquer pourquoi c’était malsain à notre sens, ils n’ont pas voulu nous entendre.
      En utilisant les même méthodes que l »ennemi » on devient l’égal de l’ennemi, mais cela n’est que mon opinion.

  28. Salut à tous, je viens à peine de découvrir ce collectif, grâce à la parution d’un petit bouquin à 3euros…
    Je suis surpris du débat car au final s’il profitent de votre notoriété, vous profitez aussi de lecteurs qu’ils vous apportent sur un plateau…
    Pourquoi vous déchirer comme un parti politique ?
    Peut être que le problème ne vient pas du système mais de ceux qui le composent…
    Aller, on se reprend et même si vous vous aimez plus, arrêtez de vous critiquer et suivez vous mutuellement, vous vous nourrissez l’un de l’autre et nous nous nourrissons de vous, comme un organisme multi cellulaire en somme.
    J’ai franchement pas envie qu’ils se marrent en constatant nos dissensions, le combat sera long et douloureux pour tout le monde.
    Bisous à vous tous, frères d’armes 😉

  29. Si l’on regarde concrètement la situation, Onvautmieuxqueca, c’est ouvrir la communication entre des personnes de tous horizons ou milieux. Alors même s’il utilise des moyens et supports qui ne sont pas les plus adaptées ou en accord avec le plus grand nombre, il agisse ! Leur motivation honnêtement ne m’intéresse que très peu dans la situation, c’est plutôt le résultat que je veux voir.

    De plus je pense que pour les gens peut adepte d’Internet pour s’informer, peut où ne pas intéresser par la politique et les mouvements sociaux peuvent être plus atteints par ce livre.

  30. Ce soir au grand journal sur Canal, OsonsCauser est venu présenter ce fameux livre et ce qui me pose problème c’est que tout du long il a énoncé le slogan (certes libre de droit). Honnêtement, si je ne connaissais pas le collectif, je penserai sérieusement qu’il en est le porte parole. Or il ne fait plus parti du collectif.
    Bref c’est un peu le bordel cette histoire et je ne sais pas si tout cela vous sert ou vous dessert.

    1. En effet il a été décidé au début du onvautmieuxqueca qu’il n’y aurait pas de porte-parole, parce que pour que ce projet soit vôtre, pour que votre parole soit mise en valeur, il nous faut nous effacer. Nous ne sommes qu’une impulsion à vôtre parole. Qu’un personnage s’approprie Onvautmieux (voire même nuit debout ) alors qu’il n’a pas travaillé et ne travaille plus pour libérer vos témoignages, afin de gagner en notoriété et en faire un plan de carrière n’est pas notre souhait, cela est assez triste. Mais nous avons confiance en votre jugement pour savoir ce qui compte et repérer ces dynamique de pouvoir/médias, ce marketing d’exploitation des causes pour son intérêt personnel. Et puis qu’importe, il y a plus important à faire, nous préférons nous occuper du site (entre autres) plutôt que de s’attarder sur cette histoire.

  31. http://honda-timpol.pl/m_martin.html
    Purchasing a used or new vehicle could be a difficult process unless you know what you really are performing. By educating yourself about vehicle buying prior to deciding to head to the dealer, you possibly can make stuff easier for yourself. The following tips will help the next shopping journey be pleasurable.

    Always take a technician alongside when shopping for a whole new car. Car dealers are well known for promoting lemons and you may not need to be their up coming target. Provided you can not have a auto mechanic to check out vehicles along, at least make sure that you have him evaluate your final selection prior to buying it.

    Know your limitations. Before you begin shopping for your car or vehicle, determine what you can manage to pay, and stick to it. Don’t overlook to incorporate desire for your estimations. You will probably pay around twenty percent as a payment in advance as well, so be ready.

    Just before going to a dealer, know what type of motor vehicle you want. Study each one of you alternatives before shopping in order to evaluate which works for your finances and family needs. Do your research to determine just how much you ought to be paying for any prospective automobile.

    Before you sign any agreement take the time to go through each series, such as the fine print. When there is something shown that you simply do not recognize, usually do not indicator up until you purchase an respond to which you understand. Unsavory salesmen are able to use a legal contract to insert several service fees that have been not talked about.

    If you keep the previous suggestions in mind the next time that you simply go buying a vehicle, you will be very likely to get a good offer. Getting a automobile does not have to be a head ache. Simply use the information using this write-up and you may get the car you want at a excellent selling price.

Laisser un commentaire