Il a été décidé que mon contrat CDD ne serait pas renouvelé

Actuellement je suis officiellement « Demandeuse d’emploi », mais ça j’y reviendrai, mais avant cet été et ce pendant un an, je travaillais au Musée d’Art et d’Histoire, mon employeur officiel était donc la mairie de la ville, mais ce n’est pas d’elle dont je veux parler ici.
En juillet 2014, alors que j’étais en stage, non-rémunéré à la Médiathèque centrale de cette même ville, où j’habitais à l’époque, je reçois une réponse positive à une candidature spontanée. Il s’agit d’un poste de gardien de nuit pour le musée de la ville, contrat CDD de trois mois renouvelable, à temps partiel avec un salaire intéressant pour les tâches et l’effort demandé. De plus, ça me permettait de pouvoir aller en cours la journée, étant étudiante à l’époque.
J’étais réellement motivée par ce travail qui, je croyais à l’époque, me permettait d’avoir un pied dans la porte pour obtenir un poste plus en adéquation avec mes études (médiation culturelle et tourisme). J’étais toujours volontaire pour faire des nuits, week-end et jours fériés, même prévenue au dernier moment, cela faisait toujours une entrée d’argent supplémentaire.
Le jour de la nuit des musées 2015, soit le 16 mai, avant qu’arrive la relève du matin pour l’ouverture du musée, une personne de la société de nettoyage sonne vers 7h30 (1/2h à l’avance). Il pleuvait ce jour-là et ne voulant pas la laisser attendre, je la fait rentrer et la laisse commencer son travail. Lorsque la relève diurne est arrivée, je préviens et remets les clefs.
Ce n’est que quelques jours plus tard que la conservatrice du musée vient me voir à ma reprise de service pour me signaler ma faute, selon elle, très grave et ayant porté atteinte au musée, alors qu’il n’y a eu aucun préjudice dû à mon acte. Après concertation entre les différents responsables du musée, selon elle, il a été décidé que mon contrat CDD (mon 4e depuis ma première embauche) ne serait pas renouvelé et que mon travail avec eux s’achèverait à la fin du mois de juillet 2015.
Ne se contentant pas de cela, elle a également rédigé un courrier destiné à être classé dans mon dossier aux archives de la mairie expliquant pourquoi on ne me gardait plus au musée et en quoi mon acte avait été préjudiciable pour le lieu. Plus tard j’ai appris que la personne chargée de la relève diurne ce jour-là, avait délibérément exagéré et reporté les faits directement à la conservatrice et non à notre supérieur direct. Je tiens à préciser par ailleurs que la conservatrice est une déléguée CGT et, rien à voir, que d’autres fautes plus graves ont été commises par ceux avec qui je partage le poste, sans qu’aucune sanction ne soit prise.
Est-ce normal ?
Aujourd’hui je suis une simple demandeuse d’emploi, portant ce fardeau que d’être sans emploi dans cette société et donc ayant l’impression de n’être rien aux yeux des autres (proches compris).

4 thoughts on “Il a été décidé que mon contrat CDD ne serait pas renouvelé

  1. ne serait-ce que pour les 4 CDD vous devriez les attaquer aux prud’hommes… A défaut de vous défendre réellement sur cette « erreur » au moins ca les fera bien ch…!
    Par contre, ne vous voyez pas comme dévalorisée à cause du chômage. être au chômage n’est ni une fatalité ni un « raté » dans la vie. Ceux qui vous jugent n’ont jamais connu cette situation ou alors ils l’ont oubliée… ils n’ont donc pas le droit de vous juger.
    J’ai moi-même vécue des expériences professionnelles très durent, en tant que salariée,mais aussi en tant que chef d’entreprise. Je sais Ô combien il est facile de perdre une totale confiance en soi en un rien de temps. De se dire qu’on a fait toutes ces études pour rien… que finalement on n’est plus rien… Que tout est de notre faute… (je parle du ressenti que j’avais, hein!).
    Vous êtes QUELQU’UN avec des droits, défendez-vous, ne les laissez pas gagner!
    Derniers conseils : trouver une activité bénévole, inscrivez vous dans des réseaux, vous rencontrerez du monde, et peut-être un futur employeur? Ou peut-être trouverez vous votre voie dans un travail indépendant? qui sait?
    Je vous souhaite énormément de courage, et vous souhaite de remonter la pente, ON Y ARRIVE CAR ON VAUT MIEUX QUE CA!

  2. Ton témoignage me fout la rage! En plus de l’injustice que tu as subi, n’auraient-ils pas dû te passer en CDI après ton 2ème CDD? Quand j’ai vu que la conservatrice fait parti de la CGT là ça m’a tué… Ne te laisse pas décourager, ta vie ne se limite à ta recherche d’emploi ni même à ton futur travail, mais les gens sont complètement endoctrinés et même pour moi c’est dur de sortir de cette vision. Notre monde concentre tout autour du travail (au sens du salariat), alors que ta vie est inestimable et que tu peux t’épanouir dans ta vie privée! Une étude faite sur 60 ans a montré que les relations sociales ont une vraie influence sur l’espérance de vie, les gens devraient en tiré une certaine conclusion…
    PS : Ma petite amie vient de partir travailler à 500km car pour elle rester au chômage 2 semaines c’était insupportable, elle avait la sensation d’être un parasite pour la société… Si ça ne m’avait pas fendu le cœur ça serait comique.

  3. Bien évidemment il aurait fallu laisser la personne de la société de nettoyage dehors, si on emploie des personne d’une société de service c’est justement pour être complètent indifférent à son sort et ces conditions de travail, puisqu’elle ne fait pas partie du personnel du musée.
    Cela aussi c’est une des causes pourquoi je suis ce mouvement, la tertiarisation de la société engendre une grande différence de comportement des personnes entre elles. Puisqu’on ne fréquente plus des personnes, des collègues, mais seulement des prestataires, qui ne sont que de passage, ils sont encore moins importants que le balais à chiotte des wc,
    La tertiarisation est peut-être la plus grande source de violence dans le monde du travail, car elle engendre l’indifférence.

    Et courage à vous pour votre situation, votre bienveillance sera un jour remercié.

Laisser un commentaire