Travailler en vente contre aucun salaire…

A côté de mes études je travaille comme hôtesse d’accueil lors de salons ou festivals en interim, lorsque j’ai voulu rejoindre une nouvelle boite d’interim spécialisée dans cet emploi, j’ai eu le droit à devoir répondre sur un questionnaire si je m’habille en 34, 36 ou 38 (je fais du 48 raté…) pour finalement n’avoir que des propositions de tractage où je me faisais systématiquement descendre jusqu’à ce que je quitte leur boite. Avoir fait hôtesse au salon de l’agriculture, du mariage, de paris games week et j’en passe pour finalement être sans emploi à cause d’un corps jugé trop gros #OnVautMieuxQueCa

Il y a deux ans, lorsque je travaillais pour un libraire spécialisé dans les livres sur les jeux vidéos, il ne payait strictement personne, tout le monde faisait du bénévolat sauf son bras droit qui changeait tous les 6 mois car il était stagiaire. Il a fini par ne plus jamais me recontacter lorsque j’ai préféré aider ma mère malade à déménager plutôt qu’aller l’aider sur un salon (salon pour lequel il m’avait harcelé et fait de la culpabilisation pour que je cède).

En sortant de mon lycée, en parallèle à mes études et d’un travail payé, je me suis mise à travailler bénévolement à raison d’au moins un jour et un soir par semaine pour un théâtre qui disait ne pas avoir les moyens de me rémunérer, ça ne me posait pas de problèmes puisque c’était une petite structure que je voulais aider et qu’en échange j’avais accès pendant les vacances à leur salle de répétition, jusqu’à ce qu’ils embauchent deux nouveaux employés et occupent leur salle même pendant les vacances tout en continuant à faire appel à mes services. Le jours où je leur ai dis que je reviendrais avec plaisir si je suis payé un petit peu pour mes services, je n’ai plus eu de nouvelles.

Laisser un commentaire