OLYMPUS DIGITAL CAMERA

je suis en intérim depuis 6 ans

Des expériences j’en ai plein.
je suis en intérim depuis 6 ans, et c’est un choix ! ou plutôt c’est le choix de ne pas signer de CDI dans les conditions qui me sont proposées à chaque fois.
Donc je ne suis pas en manque de travail (même si j’aimerais pouvoir me stabiliser car j’ai une petite fille de 7 ans et un mari au chômage suite à une dépression après 10 ans de travail sans contrat dans un hôtel « familial », je pense qu’il partagera également ses expériences avec vous).

Je travaille très régulièrement et j’ai 16 ans d’expérience dans ma branche je pense donc pouvoir me qualifier de « professionnelle des entretiens » et j’ai constaté différentes situations peu importe la taille ou le secteur de l’entreprise.

Ceci est une liste non exhaustive :

  • Quand on me fait venir à entretien à 1h30 de transport et qu’à mon arrivée on me dit « votre CV (ndlr qu’ils avaient reçu auparavant d’où le déclenchement de l’entretien) ne correspond pas à ce que nous cherchons » tu interroges « mais pourquoi vous m’avez fait venir alors ?« , on te répond « ho on avait juste un quota de gens à recevoir« 
  • Quand on me demande au bout de 2 minute d’entretien : « vous fumez ? parce que moi les gens qui prennent des pauses ça ne me convient pas » et ensuite « vous avez des enfants ? parce que les fainéants qui s’absentent pour soit-disant garder leur enfant malade, je n’en veux pas non plus » mais également « je vois que vous avez géré des campagne électorales. Pour quel parti pas un parti de gauche j’espère ?« 
  • Quand on me convoque à un entretien pôle emploi le vendredi pour refaire mon CV et qu’une fois arrivée sur place on regarde mon profil sur le site de pôle emploi et constate « ha mais vous l’avez déjà fait donc c’était pas la peine de venir » et petit bonus une fois rentrée chez moi je reçois une convocation pour un entretien avec ma conseillère le lundi suivant.
  • Quand ma chef de me convoque à son bureau car le directeur va passer nous voir et me demande de mettre « un peu de bazar sur mon bureau sinon ça ne se voit pas assez que tu travailles » (oui je suis juste très ordonnée !)
  • Quand ma supérieure découvre mon tableau de suivi de projet et me demande de lui envoyer pour vérifier l’avancement de mes dossiers et qu’à la réunion de service suivante elle entame (en présentant mon travail) par « voici la worklist que J’AI faite afin de suivre les dossiers« 
  • Quand en fin de semaine je viens faire signer mon bordereau d’heures d’intérim (indiquant une petite semaine de 45 heures) et qu’on me réponds « ha mais non tu dois mettre 7 heures par jour, ici les heures supp on ne les compte pas donc corrige moi ça tout de suite sinon on ne signe pas« 
  • Quand tu cumules 3 postes suite à la suppression d’un service entier et que tu fais des journées en moyenne de 11h (heure supp non rémunérées évidemment) et que tu manques une journée car tu as 40°C de fièvre et on te dit « oui ne t’inquiète pas repose toi, on te déduira ta journée de travail ».
  • Quand on te dis que tu es retenue pour le poste mais qu’on ne te fais pas tout de suite de contrat car on ne sait pas exactement à quelle date le client fournira les éléments et qu’au bout de 2 mois de patience et d’appels et de mails de relance et de mise en disponibilité, on t’annonce avec décontraction que « ah oui c’est vrai ! mais finalement il n’y a plus de poste« .
  • Quand on te fait passer un entretien où on t’annonce qu’il faudrait cumuler 2 postes que (l’un des anciens postes était rémunéré à 2000 euros) mais que toi, pour ces 2 postes on ne pourra pas te payer plus de 1400 euros en tout « mais heureusement vous avez des avantages, vous aurez accès à la cantine« .
  • Quand tu t’entend dire par pôle emploi « je vois que vous travaillez régulièrement, ça à l’air de fonctionner pour vous je vous mets donc dans la case chômeur indépendant » (?!?)
  • Quand tu te bas avec pôle emploi pour essayer de faire financer ton permis de conduire avec tes heures de DIF qu’il refusent encore et encore mais qu’il ne t’envoie QUE des offres d’emploi avec permis B exigé ou tu te dois d’aller au entretiens sous peine de radiation.
  • Quand ta responsable te demande, pour un poste de caissière en magasin de surgelés de porter des talons, et de te maquiller « car là vraiment tu fais pas envie« 
  • Quand une cliente en caisse laisse son enfant jeter par terre tout les articles du présentoir (« il faut que jeunesse se passe ») et que ta supérieure lui annonce « ho laissez c’est pas grave elle (moi) ramassera« 
  • Quand en mission dans un grand laboratoire pharmaceutique ta collègue d’origine chinoise en stage en France se fais taper sur la tête à l’aide un journal roulé devant tout l’open space en s’entendant dire « Ici on est en France on ne parle pas chinetoque« 
  • Quand ta responsable hiérarchique qui atteint un salaire à 5 chiffres, a une voiture, un ordinateur, un smartphone, une connexion wifi pour chez elle, le tout de fonction, vient s’asseoir à ton bureau en soufflant « pffff j’ai encore eu une prime de 12 000 euros, qu’est ce que je vais bien pouvoir en faire ?« 
  • Quand la patronne de ta société vient quotidiennement te demander des cigarettes, que tu lui en donne et lui demande « vous essayer d’arrêter de fumer c’est pour cela que vous n’en n’achetez pas ? » et qu’elle te réponds « Oh non pas du tout, mais je trouve que c’est trop cher, je préfères que ce soit l’argent d’un autre« 
  • Quand en partant du travail tu as le droit a des réflexions du type  » quoi tu part déjà ? tu as pris ta demi journée ou quoi ? » Non il est juste 19h, et j’ai une vie à côté.
  • Quand tu trouves un petit boulot de vente de placement financier par téléphone, et qu’arrivée sur place tu te rends compte que ce sont des contrats de 2h renouvelés uniquement si tu vends au moins un placement pendant ces 2 heures.
  • Quand tu passes un entretien assez long et assez poussé avec 3 RH et qu’à la fin on te dit « Merci mais non il n’y a aucun poste disponible. Nous faisions juste faire un test en situation réelle à notre nouvelle RH« .
  • Quand un ami se fait radier de pôle emploi car maçon de son état il a décliné un entretien pour un poste de plombier (où il n’a pas les qualifications) et que Pôle emploi lui réponds « oui mais c’est dans le bâtiment donc c’est pareil vous vous deviez d’y aller »
  • Quand tu entends ta responsable dire que « le fléau de la France ce sont les chômeurs, ces assistés qui sont payés à ne rien foutre« 
  • Quand lors d’un CDD je fais remarquer immédiatement que la part employeur de mon transport a été oubliée, qu’on me répond qu’il faudra le rappeler lors du renouvellement de mon CDD pour qu’on me rembourse tout en 1 fois et qu’au fameux renouvellement, on m’annonce « ha ben non c’est trop tard il fallait le demander avant là c’est un nouveau contrat donc pour le précédent c’est perdu« .
  • Quand lors d’une mission de 3 mois, on « oublie » de te payer les 2 premiers mois et qu’on m’indique « ce n’est pas grave on te paiera tout d’un coup le 3 ème mois »

Pour toute ces raisons et tant d’autres, On vaut mieux que ça

 

2 thoughts on “je suis en intérim depuis 6 ans

    1. Tout d’abord, merci pour votre message Mary,
      Comme beaucoup l’ont commenté sur FB ces petits actes sont souvent sournois et distillés, pas tous en même temps (heureusement !).
      Ça n’ôte rien à leur « douce » violence et je vous rassure, je n’ai pas toujours laissé passer de tels propos ou actes, mais j’ai voulu témoigner de ce que j’ai vu, subit, ou écouter. Des exemples j’en ai encore malheureusement plein de ce type (6 ans d’intérim ça commence à faire !).

      Aujourd’hui je me trouve dans une situation ou je pense que je vaux mieux que ça et donc je n’accepte pas certaines choses, or dans la société actuelle, exprimer le fait que je trouve ça anormal est assimilé à de la rébellion et me porte souvent préjudice (car « il faut mater la rébellion »).

      Mais le pire, c’est de ne pas en parler (de ne pas en avoir parler plus tôt) car je pensais être la seule et être trop exigeante. Je m’en voulais, je me reprochais de ne pas me contenter de ce que j’ai. Dans mon entourage on ne comprends pas trop ma contestation, on me dit que c’est ça le monde du travail, que je dois l’accepter (que je devrais donc accepter le premier CDI qu’on me propose peut importe les conditions, salaires, distances) Or JE REFUSE ces conditions. J’ai bien sûr, comme tout le monde, besoin de travailler pour vivre et faire vivre ma fille, donc j’accepte des missions qui ne me correspondent pas, car j’ai bien intégré « malheureusement » que le travail n’est actuellement PAS un lieu d’épanouissement.
      Cela me rassure de voir tous les témoignages, de lire que je ne suis pas seule (certains vivent même des situations bien pire que la mienne). cela me rassure car je me rends compte que non je ne suis pas trop exigeante. Ce n’est pas être trop exigeante, de vouloir travailler dans de bonnes conditions. cela me rassure si les choses bougent, s’il en découle une révolution complète du monde du travail (et de la Société).
      J’en ai assez de mentir à ma fille, de lui dire « travaille bien à l’école et tu pourras exercer un métier que tu aimes » car aujourd’hui, dans l’état actuel des choses et si la loi passe, et si les gens ne poussent pas la contestation encore plus loin, cela restera le plus gros mensonge fait aux générations de travailleurs à venir et dans ce cas à quoi bon …
      J’espère que je vaut mieux que ça (même si parfois j’en doute) il faudrait vraiment que tout le monde sache qu’on vaux mieux que ça, dès maintenant, et que c’est/ce sont le(s) gouvernement(s) qui ne vaut/valent RIEN.

      Il faut inverser les décisionnaires de notre vie, car le pouvoir ce sont les travailleurs, pas les politiques. C’est vous, c’est moi, c’est NOUS !

      Koko

Laisser un commentaire