Désillusion d’une maman de 32 ans

Désillusion d’une maman de 32 ans

«Donc concrètement, les demandeurs d’emploi en situation précaire sont encadrés par des jeunes qui savent d’office qu’ils sont également en situation précaire mais qui doivent aider à trouver des emploi stables…»

Aujourd’hui ça fait 18 mois que je suis au chômage, suite à une rupture conventionnelle , à mon initiative.

J’ai travaillé dans le social, pour le compte d’associations et je n’en pouvais plus de voir les usagers traités comme des simples dossiers, sans la dimension humaine et le temps nécessaire. J’ai donc demandé à mon département une autorisation de fonctionner en indépendante, ma profession étant très encadrée.

Après 1 an d’attente, donc de chômage, j’ai reçu une réponse négative car mon ex employeur, sollicité pour un avis, m’a descendu en flèche. 1er coup dur! Qu’a cela ne tienne, je peux redemander l’année d’après, je me dis donc qu’entre temps, je vais regagner de l’expérience professionnelle, si possible dans le social mais sinon, je suis aussi diplômée en commerce…

Dure réalité, on m’oppose aujourd’hui, que j’ai un diplôme en commerce, mais aucune expérience , à 32 ans!! , ou alors que j’ai de l’expérience dans le social mais pas assez de diplôme…

Dernier coup dur, j’ai eu « la chance » il y a 6 ans, de bosser un peu (4 mois) à pôle emploi, et semaine dernière, que vois je?? des annonces pour rejoindre à nouveau un pôle emploi, à 10 min de chez moi…là où j’ai des anciennes collègues… Hop hop, CV et tout, confiante, j’attends la réponse…. Et quelle réponse….venue tout droit d’une ancienne collègue : Pôle emploi ne CDIse plus depuis un moment, et étant donné que tu as déjà fait un contrat de 4 mois, tu ne peux pas en faire un supérieur à 8 mois, car la direction au niveau national n’autorise plus de CDD supérieur à 1 an (quelque soit la durée d’attente entre les contrats). Ils ont peur d’être trainés aux prud’homme et des requalifications en CDI….. Donc concrètement, les demandeurs d’emploi en situation précaire sont encadrés par des jeunes qui savent d’office qu’ils sont également en situation précaire mais qui doivent aider à trouver des emploi stables…

Désabusée, désillusionnée, une maman de 32 ans, qui commence réellement à ne plus croire en rien! On vaut mieux que ça!

 

De Sophie

4 thoughts on “Désillusion d’une maman de 32 ans

  1. Nous vivons juste des situations complètement folles en France. C’est incroyable qu’on nous demande encore des sacrifices. Le modèle social français est dépassé et obsolète, le plein emploi une illusion. Il est temps de trouver d’autres solutions, on hyper précarise le monde de l’emploi depuis des années et le gouvernement actuel en rajoute une couche et se dédouane de ses responsabilités. C’est absolument révoltant. Je fais comme si j’étais pas conscient du problème, mais c’est juste un énorme mensonge de faire croire à tous ces gens qu’il est possible de trouver encore une stabilité professionnelle dans le travail salarié de nos jours et en plus de ça mettre la pression sur les demandeurs d’emploi et les pousser à faire des boulots que personne n’a vraiment envie de réellement faire dans des conditions aussi désastreuses. Fermer les yeux sur les problèmes ne les font pas disparaître.

  2. Bonjour,
    Ce témoignage me rappelle mon propre parcours: diplômé en environnement (bac +5, deux licences, anglais courant) je ne trouvais rien suite à mes études, cantonné à Pôle Emploi malgré la poursuite de mon « job étudiant ». Après quelques années, on me fait savoir qu’il est temps de songer à se reformer pour trouver du boulot. Me renseignant, la forge, la chaudronnerie et la soudure m’intéressent et, coup de chance, recrutent! Ni une, ni deux, je me jette sur cette opportunité, d’autant plus que je pourrais certainement y laisser libre cours à ma créativité. Premier soucis « Mais, Mr, vous êtes bac+5, c’est pas fait pour vous ces métiers là. » Là dessus, on me refuse les accès/possibilités alors qu’il y a de la demande et que les offres ne sont pas pourvues! Heureusement, je rencontre une personne du CFA du coin qui me laisse ma chance. J’ai donc pu avoir un contrat pro, obtenir une licence de soudure et un CQPM de chaudronnier et…. ben retour au chômage total depuis la fin de ma formation, « job étudiant » en moins: diplômé en environnement, je n’ai pas assez d’expérience (2ans et demi, mais que en stage, donc ça ne compte pas!!!) et il en va de même en chaudro/soudure (1an et demi c’est pas assez) et de toute façon le CQP c’est pas assez haut niveau pour pouvoir bosser correctement (et, peut-être, qu’un emploi non subventionné n’est pas aussi intéressant d’un point de vue financier… peut-être).
    Je conclurai de la même façon:
    Désabusé, désillusionné, un « tonton » de 32 ans (pas encore parent, comment nourrir un enfant quand pour moi c’est déjà la galère?), qui commence réellement à ne plus croire en rien! On vaut mieux que ça!

  3. Moi j’ai 35 ans… Je vis à Nice et ma fille est née ici.
    J’étais simplement désabusée… Et depuis la prise de conscience sur le monde politique…. Je vais mieux… Je suis maman… J’ai toujours travaillée pour élever ma fille correctement et un jour…. Un patron mal intentionner … PÔLE EMPLOI en 3 ans Je les ai vu 3fois !! Parce que c’est obligatoire….Et que j’ai même du DEMANDÉ les rv moi même… J’ai expliqué que je n’avais pas de logement et donc pas de dignité… Donc pas de travail…. On m’a répondu: PLATE-FORME RENFORCÉ..= des ateliers chaque mercredi avec des pre-retaités dans des conditions de vie proche de la rue, qui consiste juste à toucher son RSA POUR MANGER COMME MOI…Je suis désolé de ce système et j’ai de la chance 🍀… on m’a dit… ! de pouvoir vivre à l’hôtel avec ma fille sans qu’on me l’enlève !!!

Laisser un commentaire