Graphiste Junior exerçant dans une ambiance sexiste

J’ai été embauchée en tant que graphiste junior dans une toute petite boite ( 2 personnes salariées en me comptant + les 2 patrons)
Mes patrons possèdent deux boites, l’une étant la cliente de l’autre. J’ai donc pendant près de 5 mois travaillé dans la même pièce que mes clients, qui pouvaient de ce fait voir où j’en été dans mon travail, et de ce fait, me faire subir des « petites pressions » de la part des commerciaux.

« Petites pressions » consistant à me faire des remarques sur quel dossier je devais faire passer en priorité, et si je n’accédais pas à leurs requêtes, je subissais du chantage (« si tu veux que je demande à mon client les éléments en HD, fais moi d’abord ça, il faut que je finisse tôt ce soir »).
J’ai essayé de parler avec mon supérieur, mais en vain, l’entreprise dans laquelle je travaillais n’était que la prestataire de l’autre.

J’ai également subit lors d’un désaccord avec les commerciaux une sorte de harcèlement car ils étaient mécontents que je ne les ai pas couvert devant nos patrons en commun.
En effet pendant près de deux semaines on s’est acharné sur moi en me demandant toutes sortes de requêtes inutiles dans le but de me freiner dans mon travail et que je ne puisse pas respecter les délais (cela m’a clairement été dit au téléphone).

J’ai également très régulièrement effectués des heures supplémentaires non payées, de nuit, et non récupérables.(partir du travail à 23h30, pour avoir les derniers métros, y être le lendemain à 9h, et ce, plusieurs fois dans la semaine) . J’ai dû partir à l’heure une dizaine de fois en six mois.Tant pis si j’étais fatiguée. Mon supérieur quant à lui travaillait également le W.E.

L’ambiance ente les deux boites était détestable, et comme il y avait que très peu de femmes ( 3 femmes en tout) régnait une ambiance sexiste des plus insupportable ( commentaires des plus déplacés sur des femmes qui passaient devant les bureaux, rire devant ma collègue gérait en expliquant qu’elle ne se sent pas bien « Ah mais tu es enceinte ??? » )

À la fin de mon CDD de 6 mois, on m’a proposé un CDI (vu la conjecture actuelle un CDI, alors qu’on est jeune diplômée c’est dur à obtenir !)
J’ai été contrainte de décliner l’offre, afin d’obtenir le chômage, car je ne pouvais plus supporter comment on me traitait.
Lorsque j’ai parlé à mes patrons des raisons qui me faisaient partir, on a minimisé ce que j’avais subi en me disant « Tu es une femme, tu ressens beaucoup les choses. »
Phrase qui m’a fait clairement comprendre que je prenais la bonne décision.

Voilà, je suis actuellement au chômage et tente de retrouver du travail.
J’espère que mon témoignage pourra montrer que oui, en particulier quand on débute, il faut serrer les dents et faire ses preuves, mais ne pas avoir peur de se retrouver au chômage, et dans une situation financière précaire si on pense que il y a des choses pas normales !

Laisser un commentaire