Quand tu es artiste-auteur et que ton chômage, c’est le RSA.

Je dessine pour la presse jeunesse, et comme je suis passé par une école d’art, une grande partie de mon entourage est illustrateur et publie des bande dessinées, livres jeunesses, et autres boulot d’édition.

Comme nombre de mes amis, je vis très largement en dessous du seuil de pauvreté, et n’arrive pas à dégager suffisamment d’argent pour n’avoir que cette activité qui me prend bien plus que 35h dans la semaine.

Je rajouterai bien d’autres choses concernant le #OnVautMieuxQueCa et la situation catastrophique des illustrateurs. Contrairement aux intermittents du spectacle (dont parfois des techniciens dont le travail n’est pas créatif) nous n’avons pas de chômage. On nous considère comme travailleurs indépendant alors qu’en réalité, bien des choses dans notre métier pourrait être assimilé au salariat, sans que nous en ayons les avantages.

Par exemple, je travaille de manière régulière avec des grands groupes de presse et d’édition. La logique du travailleur indépendant voudrait que je fixe un prix et que le client me dise oui ou non. La réalité c’est que dans la presse, on ne peut pas négocier et on nous propose des forfaits. Cela revient finalement à cumuler des petits contrats (plus court que des CDD) impossible à rediscuter, et de n’avoir pas de chômage entre ces deux contrats.

Quand tu es artiste-auteur et que ton chômage, c’est le RSA.

Ensuite on pourrait parler des avances sur droit et des pourcentages des droits d’auteur sur les livres. Très souvent, la secrétaire d’une maison d’édition sera bien mieux payée qu’un auteur faisant vivre cette maison d’édition. Ces situations sont absurdes. Je me battrai contre cette loi travail. Sauf qu’en plus, elle ne me concerne même pas. Je me battrai également pour que l’assurance chômage concerne tous les travailleurs ! Tous les intermittents et intérimaires !

6 thoughts on “Quand tu es artiste-auteur et que ton chômage, c’est le RSA.

  1. Et quand tu es artiste-auteur, que tu as moins de 25 ans et sortie des études supérieur à 21 ans. Tu n’as pas le RSA… Je rêverais l’avoir. Cet article me fend donc un peu le coeur…

  2. Mon cher camarade…..mon e mail rrlvfrance[at]gmail.com

    Aimer bosser en groupe…et malgré tout travailler en binôme avec un autre artiste…c’est possible pour toi?

    Cordialement.

  3. A l’origine, le statut d’intermittent a été créé pour les techniciens, ce reproche (fréquent) de les voir en bénéficier est assez injuste.

    1. Salut Shreck.
      Que reste-t-il comme statut aux musiciens qui ne peuvent accéder aux avantages de ce statut intermittent, puisqu’ils ne sont pas techniciens et n’ont pas leur régularité de contrat, alors ?
      Pas même une structure indépendante comme la maison des artistes.
      Je grogne puisqu’on ne peux plus jouer dans les bars et restaus, en effet, il leur est interdit de faire plus de 6 manifestation à l’année. adieu je meurs…

Laisser un commentaire