Quand tu culpabilises de n’avoir travaillé « que » 35h cette semaine

Quand à bac+5+expérience tu acceptes un temps partiel payé au SMIC, parce que t’as une période de chômage un peu longue sur ton CV…
Quand ton contrat prévoit pour chaque jour 2h de pause déjeuner, et que dès l’entretien on te prévient que, de toute façon, personne ne prend les 2h…
Quand à temps partiel au SMIC ta DRH t’explique sur un ton moralisateur que tu coûtes cher à l’entreprise…
Quand tu culpabilises de n’avoir travaillé « que » 35h cette semaine, parce que les heures supplémentaires sont la norme, alors qu’elles ne sont pas rémunérées…
Quand la récup est limitée à une journée, même si tu viens d’y laisser tes soirées et 3 week-ends de suite…
Quand tu es malade et que tu ne veux pas t’arrêter pour ne pas mettre tes collègues en galère…
Quand tu es chez toi malade comme un chien (parce que tu as trop attendu pour t’arrêter) et que tu reçois un SMS d’insultes de ta collègue qui considère que tu devrais venir travailler « par solidarité »…
Quand on explique aux nouveaux qu’il faut être prêt à rester très tard le soir quand c’est nécessaire, parce que c’est une question de « solidarité »…
Quand tu te démènes pour assurer le gain d’un projet à plusieurs dizaines de millions d’euros, et que ton patron t’organise un gentil goûter d’anniversaire sans t’accorder la moindre reconnaissance professionnelle…
Quand pour demander une augmentation tu expliques que tu travailles en moyenne 45h payées 35, et qu’on te répond « alors restreins tes heures »…
Quand tu demandes une augmentation en argumentant sur le niveau de qualification de ton travail, sur des faits et des référents précis, et que ton boss éclate de rire…
Quand tu réclames des moyens (embauches, formation, matériel) et que la direction te rappelle qu’elle fournit des fruits et du café et que ça coûte cher…

One thought on “Quand tu culpabilises de n’avoir travaillé « que » 35h cette semaine

Laisser un commentaire